Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro-Québec veut augmenter ses tarifs de 1,1%

1er août 2017 – Source : Journal de Québec

Fidèle à son habitude, en plein milieu des vacances de la construction, Hydro-Québec vient de demander à la Régie de l’énergie d’augmenter une fois de plus les tarifs d’électricité des Québécois, cette fois de 1,1 %.

Si la Régie de l’énergie donne son aval, l’impact mensuel représentera, à compter du 1er avril 2018, 0,47 $ de plus pour un logement, 1,48 $ pour une petite maison, 2,21 $ pour une maison moyenne et 2,95 $ pour une grande maison.

Il s’agit de la plus faible hausse réclamée par Hydro-Québec depuis quelques années. En 2014, 2015 et 2016, la société d’État avait soumis à la Régie de l’énergie des demandes tarifaires respectives de 3,9 %, 1,9 % et 1,6 %.

Arcand plaide pour les consommateurs
La bonne nouvelle pour les consommateurs, c’est que la Régie de l’énergie du Québec, un organisme chargé de la régulation économique dans le secteur de l’énergie, autorise généralement des hausses moindres que celles demandées par Hydro-Québec.

Au cours des trois dernières années, la Régie a accordé des augmentations respectives de 2,9 %, 0,7 % et 0,7 %.

Le ministre de l’Énergie, Pierre Arcand, espère d’ailleurs que cette tendance se maintiendra. «On ne peut pas présumer de ce qui va se produire (mais) si on regarde le passé, les chances sont que la Régie penche du bon côté, […] celui des consommateurs», a réagi le ministre Arcand, en entrevue avec notre Bureau parlementaire.

Sous l’inflation
Cette nouvelle hausse tarifaire présentée par Hydro-Québec semble, «à première vue, conforme aux commandes que vous avons placées à Hydro-Québec: que ça ne dépasse pas l’inflation», a commenté le ministre.

Dans un communiqué, la société d’État se félicite d’ailleurs de respecter, pour une troisième année consécutive, son engagement envers les Québécois de s’en tenir à des demandes de révision des tarifs d’électricité inférieures à l’inflation.

En revanche, les tarifs d’électricité des Québécois demeurent «de loin, les meilleurs en Amérique du Nord», a rappelé M. Arcand.

Hydro-Québec justifie cette fois-ci sa demande de hausse des tarifs par l’augmentation des coûts d’achat d’électricité (1,7 %), l’impact financier de la mise en service de différents équipements de transport à haute tension (0,9 %) et la hausse de certains coûts de distribution.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s