Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro-Québec abuse

journal-de-montreal20 avril 2016 – Source : Journal de Montréal

Une nouvelle hausse des tarifs d’électricité va s’appliquer cette semaine. Pas une énorme, mais une hausse quand même: 0,07 %, c’est ce que vous devrez payer en plus. On nous rassure en nous disant que c’est la plus faible augmentation en quatre ans. Mince consolation. Depuis seulement trois ans, nous avons dû avaler des hausses de 11 % des tarifs d’Hydro-Québec. C’est le double de l’inflation. Pas fort pour une province qui produit de l’électricité comme de l’eau, une ressource naturelle si chère au cœur des Québécois.

Un tarif trop préférentiel

Une baisse des tarifs était tout à fait envisageable. Selon l’Union des consommateurs, la Régie de l’Énergie aurait pu accorder une baisse de 1,2 % aux consommateurs québécois. Il aurait fallu que les clients industriels assument de leur côté une hausse de 6,0 %. Une fois de plus, Hydro-Québec a préféré maintenir bas les tarifs des industriels comme les alumineries, plutôt que de baisser ceux de sa clientèle résidentielle. C’est difficilement justifiable.

On nous sort toujours l’argument économique pour expliquer le tarif préférentiel accordé aux industriels: une hausse de tarifs mettrait en péril des emplois et inciterait à la délocalisation des usines. Pourquoi le même argument ne s’applique-t-il pas aux autres secteurs d’emplois? La logi­que voudrait alors que les PME bénéficient du même gel de tarif. Or, ce n’est pas le cas. Les grandes industries bénéficient d’un privilège énorme face aux autres clients d’Hydro-Québec, privilège sans doute justifié par la force de leur lobby.

Les consommateurs paient trop

Cette nouvelle hausse du tarif résidentiel est de trop. Hydro-Québec a réduit ses coûts de gestion. Pourquoi ne pas en faire bénéficier le consommateur? Parce qu’il est plus facile de continuer de traire la vache à lait pour renflouer les coffres de l’État. C’est le gouvernement qui a le dernier mot sur les tarifs du bloc patrimonial.

62 000 clients résidentiels ont été débranchés en 2014, un nombre record. On s’attend à plus en 2015. Pour certaines familles, il est difficile de négocier avec Hydro. Quelques jours après le dépôt du budget du Québec, on se demande si cette hausse des tarifs d’Hydro n’est pas une taxe déguisée?

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Montréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s