Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

L’errance d’un électrosensible en quête d’une vie normale…

electrosensible-info28 février 2016 – Source : electrosensible.info

Partout à travers le monde il y en a de plus en plus. Voici un autre témoignage d’une personne devenue électrosensible :

« L’errance d’un électrosensible – En quête d’une vie normal dans ce monde sans-fil »

Ce moment tant redouté semble être arrivé

Quand on devient électrosensible, toute sa vie est bouleversée et par la force des choses, on la met un peu de côté. On passe le plus clair de son temps a éviter toute source de champ électromagnétique sur son lieu de vie et on fait l’impasse le plus possible sur les lieux de socialisation. À cela s’ajoute qu’il n’est plus question de faire des plans sur la comète, c’est de la pure navigation à vue.

Dans ces conditions, il est très peu probable de trouver du travail qui soit en adéquation avec votre état de santé, surtout que ce n’est absolument pas reconnu officiellement par la communauté scientifique, donc on vous laisse vous débrouiller, si vous réussissez tant mieux sinon c’est tant pis pour vous, vous irez agrandir le club des exclus de la société dans le meilleur des cas.

Personnellement, j’avais réussi jusqu’à maintenant à ne pas trop mal m’en sortir, j’avais un toit, j’arrivais encore à utiliser un certain nombre d’équipements comme mon ordinateur, ce qui m’a permit d’alimenter ce blog pendant plus de 5 ans en pensant naïvement que ça allait pouvoir m’aider dans la reconnaissance de ma maladie, grande désillusion.

Je savais pertinemment qu’un jour ma petite vie bien rodée allait se gripper et la seule question qui restait en suspens, c’était le temps avant que je ne puisse plus vivre dans mon environnement actuel. Et ce n’est pas les causes qui manquaient, l’arrivée d’un émetteur près de mon lieu de vie, mes acouphènes qui seraient devenus intolérables ou encore une raison un peu plus éloignée des ondes, les relations chaotiques avec mes parents concernant la question du travail.

Et ce jour fatidique semble être arrivé, c’est en milieu de semaine dernière que tout a commencé, picotement plus soutenu qu’à l’accoutumer, sensation de pression au niveau des sinus, mal de tête, cycles des acouphènes accélérés et sifflements beaucoup plus présents. Le pire s’est passé lors de la journée du mercredi 17 février (ou jeudi, j’ai un doute), j’ai commencé, de façon sporadique, à avoir le même type de brûlure au niveau du conduit auditif droit que lors de ma sensibilisation sur mon lieu de travail.

C’était donc clairement pas bon signe pour la suite, et le pire dans tout ça, ce que je n’ai aucune idée quant au changement dans mon environnement qui a conduit à ces symptômes, aucune nouvelle antenne d’après Cartoradio, et surtout impossible de déterminer l’origine avec certitude de cette exposition délétère. Après avoir fait le tour du voisinage, la cause la plus vraisemblable est une antenne Orange sur un immeuble de bureau et dont le lobe primaire semble orienté dans ma direction mais dont j’avais connaissance depuis fort longtemps, exit donc l’effet nocebo. De plus, chose incompréhensible, le niveau d’exposition est plus fort du coté de la maison d’en face que vers l’antenne, peut être un phénomène de réflexion.

En qui concerne l’antenne d’Orange, il n’y aurait pas eu de modification de ces installations depuis 2015 et je n’avais eu aucun problème jusqu’à ces derniers jours, mais on peut noter quelque chose d’assez étrange, les demandes pour la 4G sont en date de 1997, ce qui laisse penser que les données ne sont pas nécessairement les bonnes car en cette période, au mieux, c’était de l’UMTS (3G). Il est tout à fait envisageable qu’il y ait eu un changement de technologie entre-temps, mais cela reste à démontrer.

Les prochaines semaines vont être cruciales, surtout si je n’arrive pas à endiguer mes symptômes, je ne peux même plus dormir dans ma chambre tellement c’est désagréable mais paradoxalement, j’arrive à utiliser mon PC qui est a l’autre bout de la pièce où se trouve mon lit ce qui pourrait s’expliquer par le fait que le niveau de rayonnement qui me provoque ces désagréments ne se propage que dans une partie de ma chambre.

Du coup, vous l’aurez compris, ça va être plus compliqué pour moi d’alimenter ce blog, j’essaierais de publier les quelques articles en souffrances et de faire une sauvegarde complète que je mettrais certainement à disposition. Ça remet aussi en cause mon projet pour mon recours en contentieux devant le tribunal administratif de Versailles, comment on fait pour gérer cela quand on vit dans l’incertitude de ne même plus pouvoir habiter chez soi.

@+ Jay

Maj 14/03/2016 : Finalement j’ai dû me résoudre à dormir dans une pièce au sous-sol de mon habitation, même si c’est assez spartiate, ça me permet de pouvoir dormir sans trop de mal mais c’est assez frustrant, et même si ça me permet d’arriver à un équilibre de vie, elle se dégrade inévétablement avec le temps…

https://www.youtube.com/watch?v=Fs_zwPgP4Ho&feature=youtu.be

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de electrosensible.info

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s