Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Compteurs intelligents : Beauce Refuse n’a pas atteint son objectif

eclaireur22 mars 2016 – Source : Journal L’Éclaireur-Progrès

Opposé au déploiement des compteurs intelligents, le regroupement Beauce Refuse n’aura pas réussi à convaincre le public de tenir tête à Hydro-Québec dans ce dossier.

Fondé en janvier 2015, Beauce Refuse s’inquiétait particulièrement de l’exposition des consommateurs aux radiofréquences produites par les compteurs de troisième génération et même ceux de la deuxième génération.

Comme d’autres regroupements similaires au Québec, Beauce Refuse voulait le maintien des compteurs électromécaniques (à roulette) et invitait les gens à barricader leur compteur électromécanique pour qu’il ne soit jamais remplacé par un compteur intelligent.

L’organisme a toutefois cessé ses activités l’automne dernier à cause d’un manque de fonds et d’implication bénévole. Le site web du groupe (beaucerefuse.com) a été désactivé.

«Je tenais ça à bout de bras en plus de payer toutes les dépenses. Par contre, c’était important d’informer la population sur la désinformation d’Hydro-Québec. Je ne suis pas amer de ce qui est arrivé. J’estime qu’on a livré la marchandise», de dire Jacques Doyon, responsable du comité.

Suivi personnel

La plus importante activité de Beauce Refuse avait été la tenue d’une soirée d’information en mars 2015 à laquelle ont assisté plus de 300 personnes au Cégep Beauce-Appalaches. D’autres assemblées à plus petite échelle ont aussi eu lieu un peu partout en Beauce.

«On ne fera plus d’activités étant donné que l’organisme a disparu. Je vais quand même continuer à suivre ce dossier. Marie-Michelle Poisson (Fondatrice de Villeray Refuse) parle de créer une fondation pour les victimes de l’électrosensibilité», mentionne M. Doyon.
Publicité – Lire la suite de l’article ci-dessous

Respectant ses convictions, il a demandé l’installation d’un compteur non communicant par Hydro-Québec pour remplacer son compteur de deuxième génération.

«Si j’avais su que ce compteur-là émettait aussi des radiofréquences comme ceux de la troisième génération, j’aurais barricadé mon premier compteur à roulette», mentionne ce dernier.

À défaut de s’impliquer pour contester les compteurs intelligents, Jacques Doyon donnera du temps auprès de la Coalition Citoyenne Beauce-Etchemin qui s’oppose à l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal L’Éclaireur-Progrès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s