Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro One annule 36 000 compteurs intelligents en milieux ruraux

ici-radio-canada14 janvier 2016 – Source : Ici Radio-Canada

Hydro One abandonne l’usage des compteurs électriques sans-fils, dits « intelligents », dans 36 000 ménages ruraux de la province. Les équipes de la société d’État procèdent déjà au retrait des appareils, ce qui devrait durer quelques mois.

L’entreprise publique n’est pas en mesure d’indiquer avec précision les régions visées par le changement, confirmant toutefois que l’ensemble de la province sera touché.

Environ 3 % des clients d’Hydro One sont affectés par la transition.

Le fournisseur d’électricité procédera dorénavant à une lecture manuelle de ses compteurs : des employés visiteront une fois aux trois mois les résidences affectées pour faire la lecture. Pour les autres mois, les citoyens devront faire eux-mêmes le relevé du compteur.

Hydro One justifie sa décision en raison du manque de fiabilité du réseau de télécommunications en milieu rural, ce qui compromet l’exactitude des données de consommation électrique tranmises au moment de la facturation.

« Les Ontariens n’aiment pas recevoir des estimations sur leurs factures. »
— Daffyd Roderick, directeur aux affaires de la société, Hydro One

Selon le directeur aux affaires de la société d’Hydro One, Daffyd Roderick, le changement permettra d’offrir un meilleur service aux clients.

Programme controversé

Certains observateurs y voient plutôt une reconnaissance des nombreuses erreurs de surfacturation liées au programme devenu obligatoire sous le gouvernement Wynne.

L’installation des compteurs intelligents en milieu rural est un non-sens, croit le député conservateur des comtés de Lanark-Frontenac-Lenox et Addington, Randy Hillier, justement à cause de la précarité du réseau de télécommunications.

« La plus grande source de plaintes reçues à mon bureau concerne les surfacturations électriques. »
— Randy Hillier, député de Lanark-Frontenac-Lenox et Addington

Hydro One nie que l’utilisation de ses compteurs intelligents aient entraîné des surfacturations.

« Aucun Ontarien n’a payé pour de l’électricité qui n’a pas été consommée. »
— Daffyd Roderick, directeur aux affaires de la société, Hydro One

Rapport critique

Pourtant, cette affirmation contredit les conclusions du dernier rapport sur Hydro One de l’Ombudsman de l’Ontario, André Marin. Selon le rapport présenté en mai dernier, Hydro One aurait surfacturé ses clients pour plus de 5 M$ en 2013 et 2014. L’Ombudsman ne précise toutefois pas combien de ce montant est attribuable à la surfacturation des compteurs intelligents fautifs.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site d’Ici Radio-Canada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s