Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Le compteur n’était pas en faute selon Hydro-Québec

frontiere-du-citoyen28 décembre 2015 – Source : Journal La Frontière Le Citoyen

Denis Champagne dont le compteur a été remplacé le 2 juin 2015 avait reçu une facture élevée en novembre et en accusait son nouveau compteur intelligent. La société d’État nous a expliqué que le client a reçu une estimation de sa consommation d’électricité en raison d’un problème d’équipement de télécommunication qui n’est pas lié au compteur.

Les compteurs de nouvelle génération prennent la relève de la lecture de la consommation des clients directement à la résidence. « Ils prennent cette information et la transmettent par des ondes, soit un système de télécommunication, et l’information se rend jusqu’à Hydro-Québec », a expliqué Serge Abergel, porte-parole d’Hydro-Québec.

« On n’est pas à l’abri d’un bri de la télécommunication sur le réseau. Cependant, c’est un incident rare ». Serge Abergel, porte-parole d’Hydro-Québec

Dans le cas de M. Champagne, la facturation d’Hydro-Québec a décelé un problème sur le réseau de télécommunication et a fait une estimation au lieu de prendre la lecture du compteur. « Pendant qu’on procédait à la réparation requise sur la ligne de télécommunication on a préparé des prévisions de la facturation du client », a indiqué M. Abergel.

Une fois que le compteur peut communiquer l’information à Hydro-Québec, la lecture est prise et la facture est ajustée. « Quand M. Champagne nous a appelé, nous lui avons proposé de prendre la lecture du compteur lui-même et on lui a tout de suite ajusté la facture. Le jour même un redressement du montant a été envoyé. 790 $ a été donc déduit de la facture de 1062 $ », a-t-il précisé.

Pourquoi une estimation si élevée ?

Denis Champagne se questionnait également sur le montant estimé. Pour la même période de l’année passée, il a reçu un montant de 288 $, soit un montant presque quatre fois moins élevé que cette année.

Il existe toutefois une explication simple. « Cette maison était une maison secondaire dans le passé. Dans nos dossiers, il y avait une indication saisonnière ce qui veut dire que la résidence n’était pas habitée à l’année. Quand le système fait l’estimation, il se base sur la consommation passée. Dans ce cas, plutôt que de faire son calcul sur 12 mois, il le fait seulement sur quelques mois de l’année, mais il tient en compte la consommation de l’année », a dit le porte-parole d’Hydro-Québec.

Le client a maintenant effectué la correction dans son dossier et sa maison est maintenant indiquée comme une résidence principale, soit habitée à l’année. « Quand on change la vocation de sa maison, il est pertinent d’aviser Hydro-Québec », a conclu Serge Abergel.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal La Frontière Le Citoyen

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s