Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

L’incendie d’un compteur intelligent relance le débat à Farnham

journal-de-montreal14 août 2015 – Source : Journal de Montréal

FARNHAM | Un incendie survenu mardi à l’embase d’un compteur intelligent situé dans un immeuble de Farnham, en Estrie, qui a causé des dommages aux installations électriques, a relancé le débat sur la sécurité entourant ces compteurs.

Heureusement dans le cas présent, le revêtement de la maison était en briques.

«Avoir été une maison faite en matériaux combustibles, le feu se serait propagé à la maison», a affirmé Mario Nareau, directeur du service incendie de Farnham.

Cet incident alimente l’inquiétude et la méfiance des citoyens face aux 3,4 millions de nouveaux compteurs intelligents d’Hydro-Québec, installés depuis 2013. «En 34 ans de service, je n’ai jamais eu de feu électrique d’embase comme ça», a affirmé M. Nareau.

«Je suis inquiète oui. Parce qu’on a jamais vérifié ça, je suis propriétaire depuis des années, et je n’ai jamais pensé à vérifier ça ou de demander à un électricien de venir voir», a déclaré Lise Poirier, une voisine qui était présente lors de l’incendie. «Ça a fait boum, un gros boum!», a-t-elle illustré.

Certaines personnes ont eu des problèmes d’interférence ou une augmentation subite de leur facture, alors que plus d’une dizaine ont associé l’incendie de leur demeure aux nouveaux compteurs. «Dans tous les cas, les services d’incendie ont conclu que les incendies étaient en lien avec les installations électriques des résidences, c’est-à-dire les embases, parce qu’il y avait détérioration des installations», a expliqué Serge Abergel, porte-parole d’Hydro-Québec.

Hydro-Québec invite les citoyens à consulter les informations sur leur site internet et de faire vérifier leur embase tous les cinq ans.

«Hydro-Québec se défend pour dire que c’est la responsabilité du propriétaire de s’assurer que la connexion ou l’embase soit de qualité. Mais il n’y a pas personne qui connaît ça assez […] Quand ils sont venus changer le compteur, ils auraient dû recommander au propriétaire de faire vérifier son embase qui était probablement trop vieille», a déploré le directeur du service incendie.

Des provinces canadiennes ont déjà retiré des compteurs intelligents en raison des risques d’incendie. Il y a eu 5400 retraits en Ontario et 105 000 en Saskatchewan. Du côté d’Hydro-Québec, on explique que la situation n’est pas la même, car il s’agit d’une technologie différente.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Montréal

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s