Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Tarifs d’électricité : Hydro-Québec moins gourmande?

journal-le-soleil31 juillet 2015 – Source : Journal Le Soleil

Une partie de la hausse est attribuable à l’obligation faite à Hydro d’acheter encore plus d’énergie éolienne, malgré ses surplus. Ces achats coûteront cette année environ 150 millions $, selon le président de la division Distribution d’Hydro- Québec, Daniel Richard.

MONTRÉAL — Si Hydro- Québec a pu limiter son appétit tarifaire à 1,9 % pour 2016, c’est en bonne partie grâce aux iPad, iPhone et GPS, selon le président de la division Distribution, Daniel Richard.

« Les nouvelles technologies ont changé nos façons de faire, a-t-il expliqué hier en conférence téléphonique. Nos véhicules sont maintenant équipés de GPS et les nouveaux compteurs permettent l’automatisation du traitement des données et une meilleure gestion des pannes.»

Hydro-Québec se montre ainsi moins gourmande cette année. Elle réclame à la Régie de l’énergie une augmentation de tarif de 1,9 % pour les consommateurs résidentiels et les petites et moyennes entreprises et de 1,2 % pour la grande industrie à compter du 1er avril prochain.

« C’est une hausse qu’on peut qualifier de légère», a commenté Daniel Richard. Elle s’explique par les températures glaciales des deux derniers hivers, « les deux hivers les plus froids de tout l’historique d’Hydro-Québec», a-t-il souligné. Ce froid intense a obligé la société à acheter à gros prix de l’énergie sur les marchés extérieurs pour satisfaire la demande en période de pointe.

Une partie de la hausse est attribuable à l’obligation faite à Hydro d’acheter encore plus d’énergie éolienne, malgré ses surplus. Ces achats coûteront cette année environ 150 millions $, a indiqué M. Richard.

Selon lui, la hausse des tarifs aurait pu être de 2 % plus élevée, soit 3,9 %, n’eût été les efforts réalisés par Hydro-Québec pour réduire ses coûts.

COMPTEURS

En plus de l’utilisation grandissante des nouvelles technologies dans ses opérations quotidiennes, Hydro a réalisé le remplacement des compteurs plus rapidement que prévu, ce qui génère des économies.

Hydro a pu notamment réduire son effectif. Depuis 2008, le nombre d’employés de la division Distribution est passé de 7689 à 5905. « La voilure a été diminuée de 23 %», a noté Daniel Richard.

La hausse demandée, à 1,9 %, est inférieure au taux d’inflation de 2,3 % prévu dans le dernier budget du Québec pour 2016. Si elle est acceptée par la Régie, cette hausse fera grimper la facture d’électricité de 1,39 $ pour un logement moyen et de 3,31 $ pour une maison moyenne, selon les calculs de la société d’État.

L’augmentation serait limitée à 1,2 % pour les grandes entreprises qui paient le tarif industriel, parce que le gouvernement les a exemptées de l’indexation annuelle du prix du bloc d’électricité patrimonial. Selon la société d’État, le coût de l’électricité restera moins élevé au Québec qu’ailleurs en Amérique du Nord, malgré cette nouvelle augmentation. Le Manitoba, la Colombie-Britannique et la Saskatchewan ont déjà annoncé des hausses de 4 % ou plus, a fait valoir Daniel Richard.

La Régie de l’énergie aura le dernier mot en mars prochain. Hydro a obtenu une hausse de tarifs de 2,9 % l’an dernier et de 4,3 % l’année précédente.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal Le Soleil

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s