Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

1er avril 2016 : Hydro demande une hausse de 1,9%

tva-nouvelles30 juillet 2015 – Source : TVA Nouvelles

Hydro-Québec va réclamer une augmentation du prix de l’électricité de 1,9% à compter d’avril 2016 pour tous les clients résidentiels et de 1,2% pour la majorité des clients industriels.

La société d’État a lancé jeudi le processus d’analyse de sa demande à la Régie de l’énergie, qui va étudier ses arguments, entendre les avis des groupes d’intérêts et rendre une décision finale en mars 2016.

Selon Hydro-Québec, cette hausse tarifaire s’explique par l’augmentation des coûts d’approvisionnement, estimée à 2,2 %, en raison notamment de la mise en service de l’énergie éolienne (qui comptera pour 1,5 % des coûts de la hausse).

À cette hausse s’ajoutent des coûts additionnels (+1,7 %) en raison des grands froids des deux derniers hivers. Entre janvier et mars 2015, le froid persistant avait contraint Hydro-Québec à acheter 25 % plus de blocs d’énergie en comparaison des années précédentes.

«Nos tarifs demeurent les moins dispendieux, comparés à d’autres grandes villes en Amérique du Nord. Ils sont inférieurs aux demandes formulées par Hydro Manitoba et BC Hydro, qui eux s’élèvent à plus de 4%», a commenté Daniel Richard, président d’Hydro Distribution.

Par exemple, pour une résidence qui consomme 1000 kW par mois, la facture s’élève à 100 $ alors qu’elle est de 195 $ à Toronto et de 410 $ à Boston.

Si elle est autorisée telle quelle, cette hausse tarifaire représentera une augmentation de 12% en quatre ans. Pour une résidence moyenne d’une famille de quatre personnes, la facture grimpera de 3,31 $ par mois.

Gains de productivité

Daniel Richard s’est félicité des gains de productivité réalisés par Hydro-Québec, qui lui permettent de limiter «à une hausse raisonnable» sa demande à la Régie de l’énergie.

Il a attribué notamment ces gains à l’installation de compteurs de nouvelle génération dont la vitesse de déploiement engendre déjà des économies de 40 millions $.

«Nous estimons que 3,7 millions des 3,9 millions de compteurs intelligents seront installés à la fin de l’année, c’est un dossier en partie complété. Ces compteurs généreront des gains récurrents de 71 millions $ à la fin de 2016», a-t-il précisé.

Avec les autres gains attribuables à une hausse de la demande de la clientèle, Hydro-Québec entrevoit des revenus améliorés de %.

Pertes d’emplois

L’installation de compteurs de nouvelle génération pèse lourd sur les emplois des releveurs de données. Quelque 1800 emplois sont perdus et un grand nombre de ceux qui sont protégés sont transférés à d’autres activités, comme au sein d’un centre de gestion des activités de distribution ou d’un centre d’appels qui devraient améliorer le traitement des données.

«75% des emplois réduits étaient reliés aux activités de support administratif», a fait savoir Daniel Richard. Il a assuré que tous les employés relocalisés sont payés à travailler et non à attendre un poste disponible pour eux au sein de l’organisation.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de TVA Nouvelles

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s