Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Au propriétaire de voir à la sécurité de l’embase de son compteur électrique

journal-habitation11 juillet 2015 – Source : Journal Habitation

SÉCURITÉ. Deux choses ressortent des récentes informations véhiculées concernant l’installation des compteurs de nouvelle génération d’Hydro-Québec. Outre le fait que la société d’État réitère que les risques d’incendie sont exceptionnels, l’embase qui accueille l’appareil à radiofréquence est la propriété de l’occupant et il en a l’entière responsabilité.

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Abergel, soutient qu’il n’y a aucun problème de compatibilité entre les embases existantes et les nouveaux compteurs installés. Il n’y a donc pas de risque immédiat, sauf pour 500 cas qui ont été répertoriés par les installateurs. Il s’agit d’une proportion de 0,015% sur un total de 3,3 millions de compteurs de nouvelle génération mis en place. Il en reste 500 000 à remplacer. Les propriétaires ont été avisés ou le seront, car la présence de points chauds décelés pourrait provoquer un début d’incendie.

Cela reste infiniment rare. Toutefois, il faut savoir qu’une installation électrique peut avec le temps se dégrader. Le socle de porcelaine dans lequel s’insère le compteur peut s’user ou se dégrader. Lorsqu’un espace se crée, il y a possibilité que se produise un arc électrique.

«Il est important de rappeler aux clients la nécessité de procéder de manière périodique à l’inspection de leurs installations électriques. La recommandation a déjà été faite par la Corporation des maîtres électriciens du Québec. Ça peut sembler méconnu, mais il s’agit d’une réalité. L’embase fait bien partie de l’installation électrique du client, alors que le compteur appartient à Hydro-Québec», note M. Abergel.

Risques d’incendie

Selon ce dernier, une embase défectueuse présente des risques d’incendie et ce, peu importe le type de compteur, qu’il soit d’ancienne ou de nouvelle génération. Le phénomène des points chauds n’est pas nouveau ni attribuable aux compteurs, puisqu’ils se produisent à la suite de la dégradation de l’embase électrique du propriétaire.

«Lors de l’installation d’un compteur, nos installateurs procèdent à différentes vérifications qui leur ont été enseignées lors de leur formation. S’ils soupçonnent la présence de points chauds dans l’embase, une note est inscrite au dossier et Hydro-Québec communique avec le client pour l’en informer et pour lui rappeler l’importance de faire inspecter rapidement ses installations électriques par un maître électricien», réitère M. Abergel.

Signes à serveiller

-Fluctuation d’intensité de l’éclairage

-Variation de tension du courant

-Courtes interruptions d’alimentation

-Signes visuels sur l’embase (rouille, dégradation)

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal Habitation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s