Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Elle lance une pétition pour la baisse des tarifs d’électricité

la-tribune5 juin 2015 – Source : La Tribune / La Presse

(PRINCEVILLE) Découragée par la hausse constante des tarifs d’électricité, ainsi que par les lacunes dans la gestion de la société d’État, la Princevilloise Julie Germain a lancé une pétition demandant à Hydro-Québec une diminution du tarif d’électricité de 10 % à compter de la prochaine année.

Le formulaire est littéralement devenu viral sur les réseaux sociaux. Tant et si bien qu’en quelques semaines à peine, plus de 43 000 personnes ont signé le formulaire.

« Ça faisait un bout de temps que j’entendais le mécontentement des gens et le black-out du 1er avril m’a convaincue; je ne pouvais pas rester dans l’inaction. J’ai alors décidé de former une pétition », explique la dame oeuvrant dans le domaine de la fibre de verre.

Mme Germain n’a pas tardé à recevoir l’appui de sa députée, Sylvie Roy, de la Coalition avenir Québec, qui a annoncé vouloir porter la pétition à l’Assemblée nationale. La porte-parole de la CAQ en matière d’énergie et de ressources naturelles, elle aussi médusée par les écarts de gestion d’Hydro-Québec, a invité les gens de sa circonscription à signer la pétition. Celle-ci demeurera en ligne jusqu’au 1er juillet prochain, sur le site de l’Assemblée nationale du Québec, à l’adresse : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5283/index.html.

Le texte de la pétition rappelle « qu’Hydro-Québec est un monopole d’État qui a réalisé des profits records de 17 milliards $. » Elle précise que, compte tenu les profits réalisés, « la hausse des tarifs de 2,9 % autorisée par la Régie de l’énergie n’est aucunement justifiée en plus d’être deux fois supérieure à celle de l’inflation ».

Enfin, la pétition réclame que « l’Assemblée nationale interdise à la Régie de l’énergie toute hausse subséquente des tarifs d’électricité à Hydro-Québec, demandant plutôt que l’entité exige de la compagnie d’État qu’elle réduise les tarifs de l’ordre de 10 % et qu’elle s’efforce de réaliser ses profits avec les ventes à l’exportation ».

« J’aimerais franchement franchir le cap des 100 000 signatures afin que la pétition ait un poids important lorsqu’elle sera présentée à l’Assemblée nationale », conclut-elle.

Ce n’est pas la première fois que Julie Germain s’adresse au gouvernement du Québec afin de faire changer les choses à la fin des années 2000, elle avait réussi à faire modifier la Loi sur la rente d’orphelins afin de la bonifier.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de La Tribune / La Presse

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s