Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Des profits de 1,8 milliard $ pour Hydro-Québec

argent-tva22 mai 2015 – Source : Argent/Canöe

Hydro-Québec maintient ses profits à 1,8 G$ au premier trimestre de 2015, mais les tarifs payés pour l’achat d’électricité lors des grands froids ont reculé de presque la moitié.

En publiant ses résultats financiers, la société d’État confirme qu’elle a fait autant d’argent que lors de la même période en 2014, en partie parce que les exportations nettes ont progressé. Les revenus ont pour leur part diminué de moins de 1% pour se chiffrer à 4,6 G$.

La demande hors Québec a été importante et Hydro en a profité.

«Nous avons vendu 0,4 térawatt/heure de plus que l’an dernier alors que la température était cinq degrés sous les normales, précise Lise Croteau, PDG par intérim d’Hydro-Québec. L’hiver était plus froid cette année, mais à des mois différents. Cette année, c’est février qui a été plus froid [contre janvier en 2014].»

Quant aux prix, ils ont sensiblement diminué, ajoute-t-elle. «Nos prix étaient à 7,4 cents le kWh, alors que l’an passé, nous étions à 7,9 cents.»

Moins cher par grand froid

Les prix payés pour les achats d’électricité à court terme, notamment lors des températures les plus froides, se sont largement améliorés.

Hydro a payé 11 cents le kilowatt/heure en moyenne, contre environ 20 cents/kWh un an plus tôt. Il s’agit d’une chute de 45% que la direction explique par des conditions de transport d’énergie plus favorables. En dollars, le monopole d’État a déboursé 151 M$ de moins.

Comment expliquer la différence ?

«À la fine pointe de l’hiver 2014, la congestion du transport de gaz naturel en Nouvelle-Angleterre avait fait monter les prix énormément, explique Lise Croteau. Ce phénomène n’a pas eu la même amplitude.»

Il y a une dizaine de jours, Argent révélait qu’Hydro a payé plus de 15 cents le kWh à sa propre filiale de production pour de l’électricité achetée dans le cadre de dispenses réglementaires, un tarif qui bondissait à près de 20 cents en période de pointe.

Par ailleurs, la vente d’électricité au Québec a représenté 87% des revenus pendant le premier trimestre, contre environ 13% sur les marchés hors de la province.

La filiale Production a empoché près de 1,13 G$ de profits tandis que la division Distribution a déclaré un gain de 527 M$.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de Argent/Canöe

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s