Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

D’autres compteurs dans des maisons vides

journal-de-quebec21 mai 2015 – Source : Journal de Québec

Hydro-québec répétera l’expérience si l’armée ne lui dit pas de faire le contraire

Après avoir installé une quarantaine de compteurs intelligents sur des maisons vides, Hydro-québec a reconnu hier qu’elle risque de devoir en installer une trentaine d’autres dans autant de résidences militaires désertées si la Défense nationale ne lui dit pas d’agir autrement.

Malgré ce qu’elle a tenté de faire valoir par communiqué, hier, la société d’état a bel et bien installé des compteurs intelligents sur au moins 44 maisons vides du quartier militaire de Sainte-foy, à Québec, en décembre dernier.

Le Journal a d’ailleurs photographié et observé plusieurs de ces compteurs alignant une série de zéros. Ces clichés sont irréfutables : les fameux compteurs ultra-précis d’hydro-québec n’ont jamais eu l’occasion de mesurer un seul kilowattheure d’électricité, car il n’y a jamais eu d’électricité consommée dans ces résidences.

VOUÉES À LA DESTRUCTION

En entrevue téléphonique, hier, la porteparole d’hydro-québec n’a jamais nié les informations du Journal. Pourtant, dans les minutes qui ont suivi, la société d’état s’est empressée de discréditer notre reportage en diffusant un communiqué et en s’activant sur les réseaux sociaux.

Hier, la société d’état a renvoyé la balle dans le camp de la Défense nationale, en confirmant qu’elle planifie d’installer 33 autres compteurs intelligents sur autant de maisons vides du quartier militaire de Sainte-foy, à moins que l’armée lui demande d’agir autrement.

«Il reste 33 compteurs d’intérieur qui vont être changés prochainement, à moins que le ministère coupe ou décide de désactiver le service», a indiqué Nathalie Vachon, soutenant «qu’il y a un gain économique à faire même si c’est pour une courte période».

Or, nos sources au sein des Forces armées ont confirmé hier les révélations du Journal : une quarantaine de résidences sur lesquelles Hydro-québec a installé des compteurs intelligents sont bel et bien abandonnées. Elles resteront vacantes jusqu’à leur destruction ou leur vente, d’ici un a n. La société d’ Ét at a répliqué que ces compteurs ont été installés parce que les comptes sont toujours actifs, la Défense nationale ayant décidé de ne pas les fermer.

ARMÉE BLÂMÉE

Selon nos informations, les responsables de l’attrition de ces maisons fantômes ont reçu l’ordre de ne plus loger de personnes à l’intérieur depuis de nombreux mois. Seulement 12 familles résident tou jours dans quelques-unes de la centaine de maisons que compte le quartier, mais elles ont reçu des avis d’éviction.

Refusant de blâmer Hydro-québec pour l’installation de compteurs intelligents sur une quarantaine de maisons inhabitées du quartier militaire de Sainte-foy, le ministre Pierre Arcand considère que c’est la Défense nationale, qui mérite les premières critiques.

«Disons que ça a l’air fou, pas de la part d’hydro-québec, ça a l’air fou de la part de ceux qui n’utilisent pas les maisons», a déclaré le ministre de l’énergie et des Ressources naturelles. — Avec la collaboration de Marc-andré Gagnon, Bureau parlementaire

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Advertisements

Une réponse à “D’autres compteurs dans des maisons vides

  1. Jocelyne Breton, Saint-Nicolas 22 mai 2015 à 14:16

    Faut croire que les épais s’attirent… la porte-parole d’Hydro-Québec et le ministre Arcand font vraiment la paire. Plus ridicule que ça tu meurs! D’autant que jamais ils n’expliquent comment ils vont pouvoir faire des gains d’efficacité en remplaçant les compteurs sur ces maisons… Puisque les nouveaux compteurs, selon leurs dires n’ajoutent pas des kw/h à la consommation, où est l’avantage? Où est ce gain? Sur les frais de relève vont-ils nous répondre? Le hic… c’est qu’ils sont toujours facturés dans les frais de redevance! Alors où est le gain s’il n’y as pas de consommation autre de les frais de base et même s’il devaient payer des frais de chauffage minimum en hiver… ou pourrait bien être ce gain?

    En plus, Ils devront revenir enlever ces compteurs lorsqu’il y aura démolition, alors les frais d’installation + les frais de désinstallation seront amortis comment??? Environ 30 000 $ (70 maisons) en tout pour installer… et combien coûte la désinstallation? On est rendus à quoi? 85 000 $? Il y avait des compteurs électromécaniques répondant parfaitement aux normes de Mesures Canada qui auraient très bien pu faire la job jusqu’à la démolition… et en plus, ils n’avait qu’à couper le courant au terme du compte et ne pas ramasser les anciens compteurs puisqu’ils sont voués de toute façon à la démolition… alors il est où le gain d’efficacité? Quelqu’un peu le dire? Et ces bouffons continuent de gaspiller notre argent… Et en plus on les paye pour faire ça! C’est scandaleux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s