Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro installe ses fameux compteurs sur 40 maisons abandonnées qui seront démolies

journal-de-montreal20 mai 2015 – Source : Journal de Montréal

Plus d’une quarantaine de maisons abandonnées servant auparavant aux familles de militaires sont maintenant munies de nouveaux compteurs intelligents, gracieuseté d’Hydro-Québec.

Alors que la Ville de Québec veut densifier l’endroit, la Défense nationale a exprimé en 2012 son intention de raser une grande partie des 140 logements pour y installer un nouveau manège militaire. Sur place, dans le secteur Sainte-Foy, la grande majorité des petites maisons construites lors de la Deuxième Guerre mondiale sont laissées à l’abandon et ne servent plus à rien.

Les travaux de construction du manège militaire devaient débuter en 2013 grâce à un investissement de 17 millions $ de la Défense, mais ils ont été retardés.

Argent et ressources

Malgré ce projet et la démolition prévue d’une partie du secteur, Hydro-Québec a décidé en décembre dernier d’y installer ses compteurs de nouvelle génération, dépensant ainsi de nombreuses sommes d’argent et ressources afin de calculer les kilowatts de ces maisons inhabitées et sans meubles. L’état des lieux n’est pas pris en compte chez Hydro, seulement le contrat.

«On donne des ordres de remplacement pour tous les abonnements actifs. La décision de les remplacer n’est pas un choix, mais une nécessité», a affirmé Nathalie Vachon, porte-parole d’Hydro-Québec. «On est tenu d’installer des compteurs qui permettent de respecter les règles.»

La destruction des bâtiments n’est d’ailleurs pas commencée comme l’avait prévu l’armée, mais pratiquement plus aucune famille ne réside dans ces logements, près du centre commercial Laurier Québec. Il en reste bien quelques-unes, mais elles sont plutôt rares, loin des 92 familles qui y logeaient il y a six ans.

Les maisons qui ont reçu en cadeau des compteurs intelligents sont situées dans un quadrilatère délimité par les rues Fiedmont, Pierre-Martin et Jean-Lelarge, à deux pas du boulevard Hochelaga.

Le Journal a parcouru le quartier et dénombré plus de 40 compteurs intelligents installés sur des maisons vacantes et une douzaine sur des maisons habitées. Des socles pouvant accueillir des compteurs apparaissaient aussi sur une douzaine de résidences. D’autres habitations n’ont plus d’électricité, car les fils électriques ont été sectionnés.

Manque de sérieux

Selon l’Union des consommateurs, la société d’État n’a pas fait ses devoirs avant d’installer les nouveaux compteurs. «Si c’est un quartier complet, c’est un peu étonnant que l’installateur n’ait pas trouvé qu’il y avait quelque chose qui clochait», a affirmé Marc-Olivier Moisan Plante, analyste en matière d’énergie.

Les coûts

1 milliard pour trois millions de compteurs
335 $ par compteurs en moyenne 50 compteurs intelligents installés à Sainte-Foy, sur des résidences inhabitées = 17 000 $

À Québec, l’installation des compteurs est en cours

D’autres cas troublants dans la région de Québec
Le 15 avril dernier, Hydro-Québec s’est butée à un mur à Wendake. La population était sortie dans les rues pour crier son mécontentement à Hydro, qui voulait procéder à l’installation des compteurs intelligents sur le territoire. Les gens refusent l’installation sur la réserve, avait mentionné le grand chef Konrad Sioui.

Le 16 novembre dernier, un incendie est survenu sur la rue Villon, à Québec. Après le feu, des employés d’Hydro-Québec sont venus récupérer le compteur intelligent, avant même que les enquêteurs du Service des incendies de la Ville de Québec puissent faire leur travail

D’ailleurs, les pompiers de Québec ont récemment reçu l’ordre de prendre en photo les nouveaux compteurs intelligents après un incendie, avant que les employés d’Hydro-Québec ne viennent les récupérer.

1151 plaintes en 2014

Hydro-Québec a reçu 1151 plaintes en 2014 à la suite de l’installation de compteurs intelligents, car ils auraient fait exploser les factures des clients.

De plus, le nombre de clients qui désirent remplacer leur compteur intelligent communiquant avec radiofréquences par les anciens compteurs sans fréquence a plus que doublé, passant de 12 722 en septembre, à 31 710 en mars dernier.

À la suite d’une demande de la Régie du bâtiment, Hydro-Québec a désactivé, temporairement, une fonction sur ses compteurs de nouvelle génération.

En fait, la fonction d’interruption à distance volontaire des nouveaux compteurs intelligents poserait un risque s’ils se trouvent à moins de trois mètres d’une fuite de propane.

L’action créerait une étincelle qui pourrait être dangereuse. La société d’État s’est dite en désaccord avec la Régie.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Montréal

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s