Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Elle affirme que sa «barricade» aurait été saccagée par un installateur d’Hydro

journal-de-quebec19 mai 2015 – Source : Journal de Québec

Des installateurs d’Hydro-Québec auraient forcé la barrière installée par une cliente sur son ancien compteur, pour installer le nouveau compteur intelligent, selon les prétentions d’une dame du Bas-Saint-Laurent, qui a raconté son histoire au Journal.

Une résidente de Saint-Mathieu-de-Rioux affirme qu’un installateur d’Hydro-Québec aurait «saccagé» la barrière qu’elle avait mise en place sur son ancien compteur, en guise de refus à l’installation d’un nouveau compteur intelligent.

N’ayant pas confiance en cette nouvelle technologie, cette dame du Bas-Saint-Laurent avait signifié par écrit son non-consentement à Hydro-Québec et avait barricadé son ancien compteur. Si ces options ne sont pas reconnues par la Société d’État, la ligne de conduite donnée aux installateurs était pourtant de quitter les lieux et d’installer un accroche-porte, pour qu’Hydro mette ensuite en place un dialogue avec la personne récalcitrante.

«À mon chalet, j’avais demandé la version “ondes courtes” en choisissant mon option de retrait, mais à la maison, j’avais signifié mon absence de consentement et tout simplement barricadé mon ancien compteur», a-t-elle expliqué au Journal. Durant la première semaine de mai, des installateurs d’Hydro-Québec, de passage dans la région, auraient forcé son installation en son absence, photos à l’appui.

Perte de confiance

«Je n’avais pas confiance en ces électro-polluants, maintenant j’ai perdu toute confiance en la compagnie. Cette société d’État en position de monopole ne démontre aucun respect. L’affirmation de mon non-consentement n’était nullement une intention d’entrer en guerre avec eux. Il s’agissait d’une simple demande de respect, non interventionniste, du moins en attendant des recherches plus poussées», a-t-elle souligné.

La ligne à suivre chez Hydro

Chez Hydro-Québec, on rappelle que de conserver son ancien compteur n’est pas une option. «Il ne s’agit pas d’un choix, mais d’une nécessité.» L’option de retrait permet toutefois d’installer un nouveau compteur non communication qui exige une relève manuelle. L’appareil inclut des frais, mais est la seule solution de rechange.

Les options de non-consentement ou de barricader le compteur ne sont pas acceptables. «Le fait d’installer des barrières sur les compteurs est d’ailleurs extrêmement dangereux», de préciser Nathalie Vachon, des Communications chez Hydro-Québec. «S’il y a perforation, on peut parler de danger mortel. Aussi, dans le contrat d’abonnement avec Hydro, le client est tenu de donner accès au compteur», ajoute-t-elle.

Si bloquer l’accès au compteur est illégal, les installateurs ont en effet le mandat de laisser un accroche-porte à la résidence, ce qui n’aurait pas été le cas chez cette dame de Saint-Mathieu. Toutefois, la responsable des communications d’Hydro-Québec explique ne pas pouvoir commenter le cas raconté au Journal en l’absence de procuration de la part de la cliente. La dame affirme de son côté que ses lettres de non-consentement ont été traitées comme des plaintes officielles.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s