Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Les limites de Santé Canada sur les téléphones cellulaires et le Wi-Fi sont « un désastre pour la santé publique »

c4st7 mai 2015 – Source : CNW Newswire

Le Journal de l’Association médicale canadienne rapporte que les limites d’exposition à la radiation sans-fil de Santé Canada sont « désastreuses pour la santé publique ».

Ottawa – Le Journal de l’Association médicale canadienne a réprouvé publiquement, hier, de façon sévère les lignes directrices de sécurité canadiennes ayant trait aux téléphones cellulaires et au sans-fil.

Le Journal (JAMC) [1] a interviewé plusieurs experts internationaux en matière de radiation et cancer, lesquels avertissent que les niveaux de radiofréquences permis dans les salles de classe, résidences et lieux de travail sont « désastreux pour la santé publique ».

Un scientifique a déclaré qu’en considération de l’évidence accablante de la nocivité de la radiation sans-fil, l’absence d’évaluation de la littérature actuelle démontre que le personnel de Santé Canada est réfractaire ou incompétent.

L’article souligne que le Comité permanent de la santé du Canada a récemment procédé à trois jours d’audiences sur les lignes directrices canadiennes et renvoyé des scientifiques fédéraux à leurs bureaux afin de réexaminer les 140 études récentes [2] démontrant que la radiation sans-fil émise par les téléphones cellulaires et le sans-fil peut être dommageable.

Un oncologiste interviewé par le JAMC a déclaré que les lignes directrices de sécurité canadiennes ayant trait à la radiation sans-fil doivent être urgemment révisées dû au risque évident de cancer.

L’article du JAMC révèle que James McNamee qui a rédigé le Code de sécurité de Santé Canada a aussi participé à la rédaction de papiers académiques avec des scientifiques qui acceptent ouvertement une rémunération de l’industrie du sans-fil.

« Que le Code de sécurité canadien pour la radiation sans-fil est désuet et baigne dans les conflits d’intérêts ne fait plus de doute, c’est un fait » dit Frank Clegg.

« Nous espérons que le Comité permanent de la Santé émettra de solides recommendations afin de rectifier ce Code. » dit M. Clegg.

SOURCE C4ST: Canadiens pour une technologie sécuritaire
> Lire la nouvelle en ligne sur le site de CNW Newswire

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s