Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Incendies et compteurs intelligents : Hydro-Québec reconnaît avoir reçu des plaintes

29 avril 2015 – Source : Ici Radio-Canada

Exclusif – Hydro-Québec reconnaît qu’une dizaine de ses clients croient que des compteurs intelligents ont causé des incendies dans leurs résidences. La société d’État se fait rassurante et soutient que dans tous les cas, les nouveaux compteurs n’étaient pas en cause.

Le 16 novembre dernier, à Québec, un incendie a ravagé la maison de Josée Rochette. Selon elle, son assureur soutient que tout pointe vers le nouveau compteur intelligent installé une semaine avant le sinistre.

« La boîte électrique est dehors, où la petite chambre, c’était le feu, se souvient-elle. On ne dit pas de la boucane, c’était un feu rouge, intense. »

Pour sa part, le Service de protection contre l’incendie de Québec attend toujours le rapport de ses enquêteurs pour se prononcer sur les causes de l’incendie.

Le mouvement Refusons les compteurs est inquiet. « On a eu écho de certains incidents où les nouveaux compteurs étaient impliqués au moment de l’installation ou quelques semaines après dans des incendies ou des débuts d’incendie », soutient la porte-parole du groupe, Marie-Michelle Poisson.

Quant à la société d’État, elle confirme qu’une dizaine de clients soutiennent que des compteurs intelligents ont causé des incendies dans leurs résidences.

Hydro-Québec répond qu’après vérification de chacun des cas, les nouveaux compteurs ne sont pas en cause.

« Il y aurait tout au plus une dizaine de cas rapportés dans les médias et dans tous les cas, il y a une analyse qui a été faite des services d’incendie, signale l’attachée de presse d’Hydro-Québec, Nathalie Vachon. Il y a des avis, des recommandations et dans tous les cas, il n’y a aucun incendie qui était lié aux compteurs. »

Accès aux rapports d’analyse

Les compteurs intelligents sont sécuritaires, assure Hydro-Québec auprès de ses clients.

La société d’État refuse toutefois de transmettre les rapports d’analyse de ces incidents. Radio-Canada en a fait la demande en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

« Ce n’est pas du contenu qui est destiné à un usage grand public, explique Nathalie Vachon. C’est vraiment du contenu technique qui va servir aux services d’incendie. »

Mesures en Ontario et en Saskatchewan

Ailleurs au Canada, l’Office ontarien de la sécurité des installations électriques a ordonné en janvier dernier la désinstallation de 5400 compteurs intelligents, parce qu’ils présentaient un risque d’incendie.

En Saskatchewan, SaskPower a retiré 105 000 compteurs intelligents en juillet 2014 en raison des inquiétudes soulevées par 8 incendies inexpliqués.

Selon Nathalie Vachon, il n’y a pas de comparaison possible. Ce sont des marques et deux technologies « complètement différentes », dit-elle.
« On ne peut pas comparer ces deux types de technologie. »
— Nathalie Vachon, attachée de presse d’Hydro-Québec

Hydro-Québec précise que dans tous les cas où un incendie s’est déclaré après l’installation d’un compteur intelligent dans le monde, c’est la base qui appartient au client sur laquelle repose le compteur qui a fait défaut et pas le compteur lui-même.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site d’Ici Radio-Canada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s