Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Les frais cachés du budget

27 mars 2015 – Source : Journal de Québec

Quoi qu’en dise et en pense le gouvernement Couillard, les contribuables québécois devront encore encaisser de nouvelles hausses de tarifs et de taxes au cours de la prochaine année.

Les nombreuses augmentations décrétées ces derniers mois devraient d’ailleurs générer des rentrées supplémentaires de 265 millions de dollars d’ici 12 mois.

À commencer par l’électricité, qui coûtera plus cher dès le 1er avril. La Régie de l’énergie a d’ailleurs donné le feu vert à Hydro-Québec pour augmenter ses tarifs de 2,9 % le mois prochain.

Cette nouvelle hausse découle majoritairement d’achats d’énergie éolienne imposés par le gouvernement du Québec à Hydro-Québec. De l’énergie dont Hydro-Québec n’avait pas besoin.

Cette nouvelle hausse du prix de l’électricité variera grandement selon la consommation et le type de résidence à chauffer. Pour une maison moyenne consommant 26 500 kilowattheures, la hausse représentera environ 60 $ par année.

Des sous-traitants

En coupant les vivres aux commissions scolaires et aux municipalités, le gouvernement Couillard s’est également trouvé d’importants alliés pour refiler la facture aux contribuables.

La Coalition avenir Québec (CAQ) estime que les compressions incluses dans le budget Leitao présenté jeudi vont se traduire par des hausses de taxes scolaires et municipales de 130 millions de dollars.

La hausse modulée des tarifs de garderie prévue le 1er avril prochain enlèvera 160 millions dans les poches des parents d’enfants de moins de cinq ans.

La mesure touchera tout près de 100 000 ménages québécois dont les revenus combinés sont supérieurs à 70 000 $.

La surcharge annuelle demandée par le gouvernement variera de 138 $ à 3200 $ par enfant inscrit dans le système public.

Par exemple, une famille ayant deux enfants en bas âge devra encaisser des coûts supplémentaires de 790 $ (hausse de 1,52 $ par enfant par jour durant 260 jours/an).

Pour une famille comptant un seul enfant à la garderie et dont les revenus combinés des parents totalisent 100 000 $, la hausse des frais de garde sera très salée, soit 3,21 $ par jour ou 834,60 $ par année.

Les syndiqués dans la mire

Les travailleurs syndiqués ne sont pas en reste. Dès le 1er avril, le crédit d’impôt pour cotisations syndicales passe de 20 % à 10 %. Résultat: un travailleur qui gagne 42 500 $ verra tout près de 100 $ lui échapper au profit du fisc québécois.

Les automobilistes ne sont pas oubliés. Chaque conducteur verra sa prime d’assurance auto augmenter de 20 $, gracieuseté d’une surtaxe temporaire, imposée aux assureurs par Québec.

Depuis son arrivée en pouvoir en mai dernier, le gouvernement Couillard serait ainsi venu chercher plus de 1300 $ dans les poches des contribuables de la classe moyenne, estime le chef de la CAQ, François Legault.

Ces calculs rejoignent les estimations réalisées en décembre dernier par Le Journal. Nous avions alors calculé que les différentes hausses de taxes et de tarifs allaient retirer plus de 1340 $ des poches d’une famille moyenne avec deux enfants.

Dans ce contexte, peu d’économistes s’attendent à une forte croissance des dépenses des ménages en 2015 au Québec. Est-on vraiment surpris?

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s