Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

«On se fait flouer» soutient la CAQ

20 mars 2015 – Source : Journal de Québec

La Coalition Avenir Québec dénonce une fois de plus l’achat d’électricité éolienne par Hydro-Québec. «On se fait flouer», rage le député Gérard Deltell.

sur le même sujet: Des milliards flambés pour rien

Par la voix du député de Chauveau, la CAQ a promptement réagi à un article publié dans notre livraison de vendredi révélant un engagement d’Hydro-Québec d’acheter pour près de 4 milliards $ d’énergie éolienne au cours des 25 prochaines années. Alors qu’elle nage dans les surplus, la société d’État achètera cette électricité à un prix moyen de 11,2 cents le kilowatt heure qu’elle vendra 7,6 cents à ses clients résidentiels.

Cette transaction aura un impact sur le prix de l’électricité facturé aux Québécois, prévient Gérard Deltell. Les tarifs d’électricité augmenteront de 2,9% à compter du 1er avril sur décision de la Régie de l’énergie. «Si on produit de l’électricité éolienne à un coût plus élevé que l’hydroélectricité c’est clair qu’ils vont continuer à augmenter les tarifs d’électricité; 78% de l’augmentation de cette année est imputable à l’éolien», a dit M. Deltell en entrevue avec le bureau parlementaire.

«À perte»

Les grandes centrales hydroélectriques produisent à un coût variant entre 3 et 5 cents le kilowatt heure, poursuit le député de la CAQ. «C’est sûr que l’éolien ne sera jamais concurrentiel, nos grandes centrales fonctionnent à 100% de leurs capacités alors que l’éolien, quand il vente, fonctionne à 40% (…) On achète de l’énergie dont on n’a pas besoin parce qu’on est en surplus. On l’achète à perte et ce sont les contribuables qui vont payer», fustige Gérard Deltell.

Les libéraux autant que les péquistes n’ont jamais fait mystère de leur volonté d’utiliser l’énergie éolienne pour développer certaines régions dont le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et la Gaspésie, convient Gérard Deltell. Les deux formations politiques soutiennent que les surplus d’électricité constituent un actif pouvant favoriser le développement économique du Québec.

«Que le gouvernement appelle un chat un chat. S’ils veulent faire du développement régional, Investissement Québec est là pour ça. Sous le couvert du développement régional on envoie la facture à tous les contribuables.»

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s