Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Senneterre? Comme du beurre dans poêle!

19 mars 2015 – Source : André Roy, blogue Senneterroy

Je suis allé mardi soir à la séance d’information d’Hydro-Québec, au Motel Senabi de Senneterre.

J’y allais de bonne foi. Je ne demandais qu’à être convaincu de la sécurité et de la fiabilité de leurs fameux compteurs intelligents.

J’ai été amèrement déçu. Mais pas surpris. Pas une miette.

Je m’attendais à entendre toutes les questions pertinentes concernant les compteurs. Dangereux pour la santé ? Risques d’incendie ? Hausse possible de la facture d’électricité ?

Je m’attendais surtout à entendre les réponses d’Hydro-Québec. Qui me rassureraient. Qui m’amèneraient des arguments solides. Pas des réponses du genre :

– Y faut pas croire tout ce que lisez sur Facebook !

D’entrée de jeu, j’ai pu constater la stratégie employée par Hydro-Québec. Aussi simple qu’efficace. Stratégie abondamment utilisée au cour de l’Histoire par Jules César, Machiavel, Pierre-Elliott Trudeau, les hautes instances du CN lors des coupures massives de 1995 à Senneterre, Jean Charest, Philippe Couillard et beaucoup d’autres agréables personnages :

– Diviser pour mieux régner.

Les 5 ou 6 représentants « Hydromotivés » se promenaient parmi la centaine de personnes présentes (peut-être plus), qu’elles invitaient à leur soumettre des questions.

Résultat : tout plein de conversations par petits groupes de 3 ou 4 personnes, dans le brouhaha le plus total. Impossible d’entendre les questions et encore moins les réponses. Et ceux qui étaient exclus des petits groupes parce qu’ils n’arrivaient pas à entendre les questions se sont mis à jaser entre eux. Tout le monde parlait en même temps.

Nous avons demandé à une des représentantes s’il était possible qu’elle et son équipe fassent une présentation devant tout le monde et répondent ensuite aux questions. Ceci afin que tous les gens présents puissent se faire une idée plus juste. Réponse de la madame condescendante :

– Non. Nous ne procédons pas comme ça.

Je lui ai demandé :

– Vous préférez entendre 100 fois la même question de 100 personnes différentes et donner 100 fois la même réponse, alors qu’il serait si facile de rassembler tout le monde et de prendre les questions une à une ? Ainsi, tout le monde pourrait entendre TOUTES les questions et TOUTES vos réponses !

La madame condescendante, du haut de sa supériorité gouvernementale, me ressort sa cassette en me gratifiant d’un beau sourire méprisant :

– Non. Nous ne procédons pas comme ça.

Autrement dit : « Vous-autres, vous ne décidez rien pantoute, c’est nous-autres qui mènent ! »

D’où le « diviser pour mieux régner » que j’invoquais plus haut. En divisant une foule potentiellement embarrassante en petits groupes de « dividus » (comme dirait Claude Poirier), il devient beaucoup plus facile pour un vendeur intelligent de vendre sa salade. Ou ses compteurs.

Autre exemple où le « diviser pour mieux régner » offre un rendement extraordinaire :

L’installation des compteurs intelligents est gratuite. Des frais initiaux de 15 $ + 5 $ par mois seront facturés à ceux qui n’en veulent pas. Combien de foyers les accepteront sans égard aux risques potentiels, juste parce que… c’est gratisss !?!

Les trois-quarts des gens sont sortis peu après leur arrivée, encore plus mélangés qu’ils l’étaient en entrant ! Hydro-Québec a gagné. Les doigts dans l’nez.

Pas d’assemblée houleuse, pas de contestation gênante. Pas de vagues. Pas de prolongation et surtout pas de tirs de barrage !! Des exemples ?

1. Une jeune et gentille petite dame arrive avec une pétition qu’elle aimerait présenter à tout le monde ? On lui indique cavalièrement la sortie. Comme si ses 110 livres bien pesées risquaient d’ébranler la structure d’Hydro-Québec ! (excuse-moi Julie si c’est… moins que 110 livres !). On lui ordonne :

– Vous pouvez entrer, mais votre pétition doit demeurer dehors !

2. Une question plutôt embarrassante provenant d’un homme (Alain C.) très au courant des risques liés au remplacement des compteurs électriques ? On ne lui répond pas et on fait mine de s’intéresser à une autre personne. Il décide d’aller voir une seconde représentante. Incapable de lui répondre, celle-ci le renvoie… au premier « vendeur » qu’il a vainement consulté ! Malheureusement pour Hydro-Québec, le monsieur est persévérant. Il retourne vers le vendeur :

– Vous n’avez pas répondu à ma question. Ça fait trois fois que je vous la pose !

Facile. Le représentant, après avoir épuisé – sans succès – tous les arguments de sa cassette, lui dit :

– Laissez-moi votre nom et votre adresse Email et je vous reviendrai avec ça. Y’en a pas d’problème !

Ben non. Y’en a pas de problème. Quand on représente un monopole, quand il n’existe aucune concurrence, quand on rapporte à son patron (le gouvernement du Québec) des milliards de dollars en bénéfices, effectivement, il n’y a pas de problème !

Si j’ai bien compris les bribes d’explications que j’ai tenté d’entendre à travers la cacophonie et la confusion générale, les gens de la Saskatchewan, les ontariens, le maire et les gens de Magog, de Roberval, la Beauce au grand complet, toutes les villes qui ont demandé un moratoire, bref tout ce beau monde-là est dans l’erreur et vit encore dans l’obscurantisme !

Tout naïf que je suis, je m’imaginais que ce n’était pas à nous de vous prouver les dangers potentiels reliés à vos « gugusses », mais plutôt À VOUS de nous prouver leur sécurité et leur fiabilité. Ce que vous êtes incapables de faire, votre principal argument étant :

– Faites-nous confiance !

Alors, toute-puissante Hydro-Québec, s’il y a autant de gens qui n’ont pas compris et qui s’inquiètent pour rien, se pourrait-il que votre travail de relations publiques et d’information à la population, en rapport avec ces compteurs, ait été à l’image de votre assemblée à Senneterre, lamentablement bâclé ?

> Lire la nouvelle en ligne sur le site Senneterroy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s