Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Les compteurs d’Hydro-Québec inquiètent beaucoup de citoyens

12 mars 2015 – Source : Le Point.ca

Preuve que beaucoup de gens sont inquiets ou du moins se questionnent sur les compteurs de nouvelle génération, ils étaient près d’une centaine, hier, à s’être déplacés pour l’événement portes ouvertes d’Hydro-Québec, à l’invitation même de la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Il s’agit d’ailleurs de la première municipalité au Saguenay-Lac-Saint-Jean à avoir fait une demande à Hydro-Québec pour y tenir des kiosques d’information à l’attention de ses concitoyens.

Dès l’ouverture à 16h, de nombreux citoyens étaient massés à l’entrée du foyer de la Salle Desjardins/Maria-Chapdelaine dans l’espoir d’y rencontrer des représentants de la Société d’État et d’obtenir des réponses.

Hydro-Québec doit procéder au remplacement de tous les compteurs au Lac-Saint-Jean au cours de l’été, en juin, juillet et août. Ce déploiement touche tout le Québec, avec 2,8 millions de compteurs à changer. L’opération amorcée en 2012 devrait être complétée en 2016. C’est ce qu’a indiqué au quotidien LePoint.ca Daniel Butler, chef, processus, mesurage pour Hydro-Québec Distribution.

Les questions fusaient de toutes parts et les représentants d’Hydro-Québec ont tenté de désarmorcer les craintes ou encore de faire tomber certaines légendes urbaines ou préjugés.

Surfacturation

Évidemment, les questions qui revenaient le plus souvent étaient celles à savoir si avec les nouveaux compteurs la facture du client allait grimper ou si ces appareils nouvelle génération sont fiables? Le volet portant sur les risques pour la santé avec ces nouveaux appareils était aussi un sujet d’intérêt de la part des visiteurs. Un des kiosques portait d’ailleurs spécifiquement là-dessus.

Des réponses, oui, mais pas toujours à la satisfaction du citoyen présent. Il faut dire que la formule de présentation avec des kiosques d’Hydro-Québec compliquait parfois les choses, notamment avec de gros attroupements. Résultat, certaines personnes n’entendaient ni les questions du citoyen ni la réponse du représentant d’Hydro-Québec. Il fallait être patient pour s’approcher du représentant et lui poser une question.

Certains citoyens ont rebroussé chemin et d’autres ont attendu leur tour. Bien que la maire Richard Hébert ait bien mentionné à l’annonce de la visite d’Hydro-Québec que la formule serait celle des kiosques, plusieurs citoyens s’attendaient à voir un représentant d’Hydro-Québec s’adresser à eux.

« Nous ne tenons pas de soirées d’informations publiques, mais nous nous déplaçons avec nos kiosques pour informer le citoyen », a précisé le porte-parole de cette porte ouverte Daniel Butler.

> Lire la nouvelle en ligne sur le sit Le Point.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s