Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Nouvelles hausses de tarifs d’électricité : La population doit agir contre le détournement de mission d’Hydro-Québec

11 mars 2015 – Source : L’Écho de Trois-Rivières

La Table de concertation du mouvement de femmes de la Mauricie (TCMFM) joint sa voix à celle de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition Main rouge) et s’insurge contre la nouvelle augmentation des tarifs d’électricité de 2.9% qui sera appliquée à compter du 1er avril prochain.

La Coalition Main rouge rappelle que des décisions politiques ont détourné la mission de la société d’État, qui lui permet de demander des hausses de tarifs excessives, malgré le fait qu’Hydro-Québec a enregistré des profits record l’an dernier. Dans la foulée des actions lancées depuis plus d’une semaine, la TCMFM invite donc la population à s’indigner, en participant à différentes actions de contestation contre l’austérité et en signant la pétition pour le gel des tarifs résidentiels d’Hydro-Québec sur le site https://www.change.org/hydroquebec qui atteindra prochainement les 20 000 signatures.

Les groupes sociaux dénoncent le caractère inéquitable et régressif des hausses de tarifs. « Une hausse de tarifs touche plus durement les personnes qui ont des revenus moins élevés, car le poids de la hausse de la facture d’électricité est plus important sur leur budget. Et parmi ces personnes, il y a les femmes!, rappelle Joanne Blais, directrice de la TCMFM. Cette hausse, ajoutée aux nombreuses coupures et compressions, va mener ces personnes à choisir entre l’électricité, le matériel scolaire ou l’épicerie. C’est insensé ! »

Le gouvernement Couillard choisit encore une fois la voie de la tarification plutôt que celle de la justice fiscale et de la redistribution de la richesse, ce qui aura des graves impacts sur la population. La classe moyenne est elle aussi durement touchée : selon les associations membres de la Coalition Main rouge qui offrent des services budgétaires, le nombre record de débranchements signalé l’an dernier a touché d’abord la classe moyenne.

La Coalition Main rouge rappelle que ce sont des choix politiques des derniers gouvernements, comme celui de dégeler le prix du bloc d’électricité patrimoniale et celui d’acheter à gros prix de l’électricité éolienne à des entreprises privées, qui entraînent les hausses déjà subies et celles anticipées. « Hydro Québec n’est pas une vache à lait permettant de renflouer les coffres de l’État ! C’est un outil collectif dont les Québécoises et Québécois se sont dotés pour obtenir l’électricité à des tarifs abordables pour l’ensemble de la population », souligne Véronique Laflamme, aussi co-porte-parole de la Coalition Main rouge. Il faut arrêter de voir la société d’État comme une solution pour équilibrer le budget. L’électricité, tout comme l’ensemble des services publics, est un bien essentiel, pas un luxe ! » La Coalition rappelle que les montants obtenus par le dégel du bloc patrimonial sont versés au Fonds des générations, ce qui gonfle artificiellement la dette du Québec au lieu de réduire le déficit.

Selon la Coalition Main rouge, si l’ensemble des activités d’Hydro-Québec étaient soumises à la juridiction de la Régie de l’énergie, comme elle le demande, la population aurait droit à des baisses de tarifs. Pour cette raison, elle fait la promotion de la pétition initiée par une citoyenne sur Change.org, qui demande le gel des tarifs résidentiels d’Hydro.

La TCMFM et la Coalition Main rouge invitent la population à participer aux différentes actions à venir contre les hausses de tarifs d’électricité et contre l’austérité en général. « La pire chose à faire serait de se résigner face à ces mesures du gouvernement actuel. Les conséquences seraient irréparables pour le modèle social dont nous nous sommes dotés », signale Mme De Baene, co-porte-parole de la Coalition Main rouge. La TCMFM et la Coalition Main rouge demandent au gouvernement de cesser la révolution tarifaire et de mettre en place des mesures fiscales progressives, dès le prochain budget, en mettant davantage à profit les grandes entreprises et les plus nantis, plutôt que de poursuivre dans la voie des compressions et de la tarification qui appauvrissent les plus démunis et la classe moyenne. La Coalition Main rouge a d’ailleurs élaboré 18 solutions fiscales permettant de faire progresser, plutôt que reculer, la justice sociale dans le cadre de la campagne « 10 milliards $ de solutions ».

Pour signer la pétition : https://www.change.org/hydroquebec

 

Sources:

TCMFM: Joanne Blais, directrice; Coalition Main rouge: Kim De Baene et Véronique Laflamme.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de L’Écho de Trois-Rivières

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s