Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Les compteurs intelligents dans la mire des pompiers de Québec

5 mars 2015 – Source : 98.1 FM

QUÉBEC – Des employés d’Hydro-Québec ont récemment récupéré des compteurs intelligents sur les lieux d’incendies survenus sur le territoire de la Ville de Québec. Une pratique qui ne fait pas l’affaire des enquêteurs du Commissariat aux incendies.

Dans une missive envoyée à tous les membres de l’État-Major du Service de protection des incendies, et dont le FM93 a obtenu copie, le directeur adjoint aux affaires stratégiques et administratives invite les sapeurs à s’assurer que les employés d’Hydro-Québec ne quittent pas les lieux sans avoir rencontré préalablement un enquêteur.

Dans tous les cas, il explique que les compteurs devront être photographiés avant d’être rapatriés par la société d’État.

Robert Laperle indique que l’analyse d’une scène d’incendie peut démontrer que le compteur de nouvelle génération d’Hydro-Québec peut être au centre du foyer d’incendie, même si cela ne signifie pas nécessairement qu’il en soit la cause. Il conclut que seule une expertise approfondie pourra le déterminer hors de tout doute.

En vertu de la Loi sur la sécurité incendie, le Commissariat aux incendies, peut dans les 24 heures suivant la fin de l’incendie, «inspecter les lieux incendiés et examiner ou saisir tout document ou tout objet qui s’y trouve et qui, selon lui, peut contribuer à établir le point d’origine, les causes probables ou les circonstances immédiates de l’incendie.»

En résumé, le Commissariat se réserve le droit de saisir les compteurs intelligents pour les faire analyser.

Le nouveau chef du Service de protection des incendies de Québec, Christian Paradis, a refusé de commenter, mentionnant que le dossier est «extrêmement sensible». Il nous a cependant confirmé que des expertises sont en cours, mais qu’actuellement il ne possédait aucune information permettant d’affirmer qu’un compteur intelligent aurait pris feu.

Ce communiqué serait un «simple rappel» des procédures aux dires de la responsable aux communications, mais qui vraisemblablement trahi la préoccupation des enquêteurs. France Voiselle veut cependant émettre l’avertissement suivant…

Extrait sonore (première partie)

Cas suspect près de l’aéroport

Le FM93 a également appris qu’un compteur intelligent est suspecté à la suite d’un incendie qui a complètement ravagé une maison mobile, et qui aurait pu coûter la vie à ses deux occupants.

L’incendie en question s’est produit le 16 novembre dernier au 1471, rue Villon dans le secteur Chauveau.

L’enquête du Commissariat aux incendies ne peut être complétée, puisqu’il manque un élément qui permettrait de faire avancer l’enquête. En fait, l’enquêteur au dossier n’a pas le compteur, qui a été récupéré par Hydro-Québec. Le Commissariat aux incendies refuse écarter cette hypothèse sans que le compteur n’ait été expertisé.

Par ailleurs, un voisin de la maison mobile, qui a été déclarée perte totale, nous a dit avoir eu la visite d’employés d’Hydro-Québec au début du mois de février. Il affirme que ces employés sont allés inspecter le compteur intelligent installé sur sa résidence, et ceux sur les maisons mobiles avoisinantes.

Le compteur a été installé le 10 octobre 2014, soit un peu plus d’un mois avant l’incendie qui a complètement détruit la maison mobile.

Hydro-Québec sur la défensive

D’autres cas suspects ont été répertoriés dans la province, mais à chaque fois le porte-parole d’Hydro-Québec, Patrice Lavoie, a expliqué qu’il était «pratiquement impossible» qu’un compteur prenne feu. Il rejette la faute sur l’installation ou le socle appartenant au client.

Questionné sur le cas particulier de la rue Villon, M. Lavoie nous a dit d’emblée, sans même savoir s’il y avait eu une expertise, que le compteur n’est pas en cause.

On nous a confirmé que de retirer le compteur est une «procédure habituelle» lors d’un incendie, et qu’aucune expertise n’a été réalisé sur le compteur en question.

Patrice Lavoie affirme que la société d’État se dit ouverte à collaborer avec les pompiers de Québec…

Extrait sonore (deuxième partie)

«Les gens ont peur, et ils ont raison…»

L’occupante de la maison mobile qui a passé au feu en novembre dernier, ne comprends pas comment la société d’État peut affirmer hors de toute doute qu’il est impossible que le compteur intelligent ait pris feu, sans qu’il y ait eu d’expertise sur le compteur en question. Josée Rochette a été sauvée de façon in extremis par son chat, qui a péri dans l’incendie de sa résidence. Elle nous a dit avoir tout perdu, en plus de vivre désormais avec un syndrome de stress post-traumatique.

Elle espère que le Commissariat aux incendies sera en mesure de faire la lumière sur la cause exacte de l’incendie…

Extrait sonore (troisième partie)

Compteurs retirés en Ontario et en Saskatchewan

Ailleurs au pays, les autorités ont exigé que des compteurs de nouvelle génération soient retirés après que des incendies aient été répertoriés. C’est le cas en Saskatchewan, où pas moins de 105 000 compteurs ont été remplacés après que huit compteurs aient pris feu. En Ontario, l’Office de la sécurité des installations électriques a ordonné le retrait de plus de 5000 compteurs puisqu’ils pourraient surchauffer et causer un incendie.

Hydro-Québec rappelle que la technologie utilisée au Québec n’est pas la même que celle des compteurs installés en Ontario et en Saskatchewan.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du 98.5 FM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s