Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Saint-Joseph-de-Coleraine et Disraeli – Les compteurs intelligents : demande de moratoire

26 février 2015 – Source : Journal Le Cantonnier

Le controversé dossier des compteurs intelligents dont la société d’État Hydro-Québec a débuté l’implantation vient de susciter une nouvelle prise de position officielle dans la région.

Effectivement, c’est à la suite d’une démarche initiée par deux citoyens dans leur localité respective que les conseils municipaux de Saint-Joseph-de-Coleraine et de la Ville de Disraeli ont adopté, lors de leur dernière assemblée régulière, une résolution demandant «au Gouvernement du Québec qu’il impose à Hydro-Québec de surseoir au déploiement de ces compteurs jusqu’à ce qu’il ait été démontré que les considérations évoquées (ndlr : imposition, coût exorbitant, danger) ont été dûment prises en compte et que les correctifs nécessaires ont été apportés». Les résolutions ont été adressées aux diverses instances concernées (ministre, député, Hydro…).

L’Assemblée nationale a même adopté unanimement une résolution invitant Hydro-Québec à évaluer d’autres options. Pourtant, à ce jour, Hydro-Québec a déjà installé depuis 2012 quelque 2,5 millions de ses compteurs de nouvelle génération. Le déploiement complet sur tout le territoire québécois devrait se terminer en 2016 avec l’ajout de 3,8 millions de cet appareil remplaçant les compteurs électromécaniques dont la fiabilité n’est plus à démontrer.

Plusieurs organismes ainsi que des milliers de consommateurs ont manifesté leur opposition à ce changement pour différentes raisons dont la principale qui concerne la santé. On ne croit pas à l’innocuité de ce compteur intelligent qui émet des radiofréquences. Le fait qu’il n’y ait pas d’unanimité dans la communauté scientifique à ce sujet alimente un doute. Hydro-Québec reconnaît au consommateur un droit de refus d’installation; toutefois, elle impose à ce dernier des frais qui ont un effet de dissuasion.

Outre de présumés dangers pour la santé, on relève par ailleurs plusieurs incendies découlant d’une mauvaise installation des compteurs ainsi que de nombreux cas de surfacturation causés par une lecture «différente».

Présentement, plusieurs individus se questionnent et établissent un lien possible entre la polémique persistante entourant les compteurs intelligents, et les récentes démissions concomitantes de trois hauts gestionnaires d`Hydro-Québec dont celui associé au projet des compteurs intelligents.

Pour les opposants, un moratoire permettrait de poursuivre les recherches et d’approfondir tous les aspects jugés nébuleux du compteur intelligent. C’est à leur avis une question de bon sens. À défaut de moratoire, c’est le statu quo !

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal Le Cantonnier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s