Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro, la vache à piastres

26 février 2015 – Source : Journal de Montréal

Hydro-Québec… Non, mais quelle «vache à piastres» hautement productive !

Savez-vous combien la société d’État a rapporté en revenus de tout acabit à nos gouvernements l’an dernier?

Rien de moins que 5,45 milliards de dollars, dont 4,8 milliards au seul gouvernement du Québec.

Pour une société d’État dont le chiffre d’affaires brut s’élève à 13,6 milliards, convenons qu’elle s’avère hautement payante. Chaque dollar de vente d’électricité a pour effet de générer une recette gouvernementale directe de 40 cents.

MULTIPLICATION

Prenons le gouvernement du Québec, le «propriétaire» d’Hydro-Québec. Il ne se contente pas d’encaisser annuellement un plantureux revenu de dividende, lequel s’élève à 2,54 milliards pour l’année 2014, soit 75 % des revenus nets d’Hydro-Québec.

S’ajoutent à ce gigantesque dividende, une panoplie de revenus de taxes qui rapportent au gouvernement du Québec un gros supplément de 2,26 milliards. Cela comprend:

► la TVQ sur les ventes d’électricité (1,15 milliard);

► la taxe sur les services publics (252 millions)

► les redevances hydrauliques (656 millions)

► des frais de garantie reliés aux emprunts (205 millions)

Ce qui donne donc un revenu total de 4,8 milliards pour le gouvernement du Québec.

Par ailleurs, notre consommation d’électricité a permis au gouvernement fédéral d’encaisser un revenu de 578 millions de dollars en TPS.

Et au chapitre des taxes municipales et scolaires, Hydro-Québec a versé en 2014 la somme totale de 68 millions.

PRIVATISATION

Avec des revenus aussi alléchants, on conviendra que le gouvernement du Québec n’a vraiment aucun intérêt à privatiser Hydro-Québec dans le dessein de rembourser une partie de la dette avec le fruit de la vente.

À court terme, il réaliserait certes un bon coup d’argent… Mais dans une perspective de long terme, une «vache à piastres» comme Hydro-Québec s’avérera beaucoup plus payante.

De toutes les sociétés d’État du gouvernement du Québec, c’est Hydro-Québec qui restera et de loin la plus rentable au fil des années.

Alors que les deux autres grandes sociétés d’État, soit la Société des alcools du Québec et Loto-Québec sont aux prises avec un plafonnement de revenus, Hydro-Québec, elle, continue de voir ses revenus augmenter année après année.

Il faut dire qu’Hydro-Québec nous vend un bien essentiel, dont les prix sont fixés indirectement par son propriétaire, le gouvernement du Québec, et ce, par l’entremise de «sa» Régie de l’Énergie.

Quand le gouvernement du Québec a besoin de revenus additionnels pour réduire son déficit, il fait quoi? On l’a vu avec le gouvernement Couillard. Il ordonne à ses sociétés d’État de devenir plus efficaces, financièrement parlant, s’entend!

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Montréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s