Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Le tarif « gm »

19 février 2015 – Source : Journal de Québec

Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, pourrait être le parrain d’un nouveau tarif d’électricité, le tarif «gm» pour grosse maison. Ridicule.

On ne sait plus quoi inventer pour siphonner les Québécois.

Les tarifs d’électricité sont déjà modulés, mais sur la base d’un seul critère, votre consommation d’électricité. Le ministre Arcand n’écarte pas d’ajouter la grosseur de la cabane.

Il faudra d’abord s’entendre sur ce qu’est une grosse maison. Établira-t-on une charte contenant des ratios nombre de pieds carrés/nombre d’occupants?

On trouve aussi de nombreuses très grosses maisons, construites il y a plusieurs décennies, à l’époque des familles de 10-12-14 enfants, mal isolées, à la fenestration déficiente, dont l’un des enfants a hérité dans le partage du patrimoine familial. Hydro rattrape déjà ces propriétaires avec sa modulation basée sur la consommation. Leur rajoutera-t-on une surtaxe?

Dans des quartiers de la Haute-Ville de Québec, la moyenne d’âge est parmi les plus élevées au Canada, avec Victoria en Colombie-Britannique. On y voit aussi des maisons aux très hautes évaluations municipales. Les revenus de leurs propriétaires retraités ont cependant beaucoup chuté, au point que les taxes municipales sont devenues un fardeau que plusieurs ne peuvent plus supporter. Hydro-Québec viendrait ajouter au problème?

Une modulation des tarifs en fonction de la grosseur de la maison aurait sûrement un impact aussi sur le marché immobilier.

Une nouvelle taxe

Les gouvernements sont toujours très créatifs en matière de taxation. Une gradation des tarifs basée sur la grosseur des maisons ouvre grande une porte.

Il suffira par la suite de baisser les échelons, année après année, pour englober un plus grand nombre de propriétaires et ainsi faire rentrer plus d’argent. En d’autres mots, plus ça irait, moins la maison aurait à être grande pour entrer dans cette catégorie.

Quand un ministre d’expérience, du niveau de Pierre Arcand, n’écarte pas du revers de la main, sur le champ, une pareille nouvelle forme de taxation, il y a tout lieu de s’inquiéter.

De plus, la modulation des tarifs a déjà été utilisée par le gouvernement Couillard dans le cas des services de garde, sur la base des revenus des parents. C’est donc une formule qui lui sourit.

Faisons payer les riches

Elle présente de plus l’avantage de projeter une image de social-démocrate. Le «faisons payer les riches» est très populiste et populaire, mais encore faut-il que les personnes touchées par une taxation progressive soient de véritables riches, et non des gens qui tirent déjà le diable par la queue pour conserver leur patrimoine.

Hydro vise d’ailleurs le canard noir, mais atteint très souvent le blanc, sur le plan de la social-démocratie. Elle ne demande présentement qu’une hausse de tarifs de 2,2 % pour les propriétaires de condos de luxe de plus de 1 M$, contre 4,3 % pour les propriétaires d’un banal petit bungalow.

Les propriétaires de luxueuses très grosses cabanes sont par ailleurs ceux qui ont le plus le loisir de se convertir de l’électricité au propane ou aux produits pétroliers si Hydro-Québec ne leur apparaît plus compétitive pour le chauffage de leur palais. Hydro a déjà trop étiré l’élastique avec eux.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s