Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro-Québec: la moitié des nouveaux compteurs déjà installés

6 février 2015 – Source : L’Hebdo Journal

ÉLECTRICITÉ. Le déploiement des compteurs intelligents progresse en Mauricie, alors qu’Hydro-Québec confirme avoir posé la moitié des 150 000 compteurs que contient le parc en région. Si la facture de certains usagers a bondi, la Société d’État nie la responsabilité de cette nouvelle technologie.

Ils sont plusieurs usagers à avoir reçu une facture plus salée dans les derniers mois partout en province. Pourtant, le changement de technologie n’en serait pas la cause, selon Hydro-Québec.

«Dans la vaste majorité des cas qui ont été rendus publics dans les médias, on parle de facteurs autres qui influencent la consommation comme la température, le changement des habitudes ou encore l’ajout d’un appareil électrique dans la demeure du client», explique Nathalie Vachon, porte-parole d’Hydro-Québec.

Mme Vachon souligne d’ailleurs que la facture des usagers pourrait être revue à la baisse dans les mois à venir, en raison de ces mêmes facteurs.

«L’hiver de 2013 a été froid, l’un des plus froids depuis environ 10 ans. Les clients qui utilisent les versements égaux ont aussi tendance à oublier la température de certains mois quand arrive la révision annuelle», précise-t-elle.

Les refus se maintiennent à 1%

Globalement, on parle d’une proportion en-dessous de 1% des usagers qui décident d’utiliser l’option de retrait. Cette option est disponible moyennant un coût de 15$ et des frais de relève de 60$. «Les gens ont le choix de refuser. Cependant, ils ne pourront alors profiter des avantages du compteur de nouvelle génération», prévient-elle.

« Les gens ont le choix de refuser »

La détection automatique des pannes d’électricité, l’efficacité accrue des équipes sur le terrain et l’espace client amélioré (consommation d’électricité livrée en temps réel) font partie de ces avantages.

De plus, Nathalie Vachon rappelle qu’Hydro-Québec prévoit des économies globales de 81M$ par année d’ici la fin de 2016. «Ces économies récurrentes entraîneront une pression à la baisse sur les tarifs des clients», précise-t-elle.

Radiofréquences

Certains se préoccupent aussi de risques potentiels sur la santé humaine. Des usagers ont remarqué des symptômes allant des maux de tête à l’insomnie après la pose de nouveaux compteurs. Pourtant, du côté d’Hydro-Québec, on se fait rassurant.

«On ne nie pas les symptômes de ces personnes. On présume que ces personnes sont de bonne foi. Cependant, ce qu’on dit c’est que selon notre analyse, ces symptômes ne peuvent être liés aux radiofréquences émises par nos compteurs», soutient Patrice Lavoie, porte-parole.

2,6 millions

Jusqu’à présent, 2,6 millions de compteurs ont été installés au Québec sur un parc en comprenant 3,8 millions (68%). Le déploiement se poursuivra jusqu’à la fin de 2016.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site de l’Hebdo Journal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s