Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Hydro-Québec, une machine commandée pour appauvrir les Québécois!

30 janvier 2015 – Source : Le Courrier du Sud

LETTRE OUVERTE. Dans la même semaine on apprend que les dirigeants d’Hydro-Québec envisagent de faire fabriquer ses pylônes hors Québec et que notre chère société d’État signe encore des contrats d’achat d’électricité à perte avec des compagnies privées quand, en plus, on est en surplus de production.

Nous sommes loin du temps de René Lévesque et de Robert Bourassa, où notre société d’État nous rendait fier d’être Québécois!

Quelle logique commande de telles décisions? Où est passée la motivation, le désir ou l’intérêt de protéger le patrimoine Québécois, les fonds publics et notre avenir économique? C’est révoltant de voir se faire de telles manigances au grand jour.

Dans notre société de plus en plus chaotique, même plus besoin de se cacher pour arnaquer les payeurs de taxes, la classe moyenne et nos jeunes familles. Et tout cela dans un contexte d’austérité.

Acheter du courant à 12 sous du KW pour le revendre à 8 sous aux québécois et 4,4 à l’exportation, alors qu’on est déjà en surplus de production, obligeant Hydro Québec à stopper ses centrales rentables qui produisent du courant à 2 sous du KW, n’importe qui d’entre nous sait que c’est la faillite qui nous guette.

La raison donnée par les dirigeants d’Hydro-Québec : c’est dans le but de gérer la biomasse forestière en la faisant brûler pour produire du courant. Beau geste écologique! Désolé, c’est peut-être éco, mais pas logique dans les circonstances.

Ce qui aurait été logique serait de pyrolyser cette biomasse pour produire du gaz naturel (Ça on en a besoin) et du charbon de bois, qui sert d’amendement de sol non décomposable, améliorant le rendement des cultures et permettant de stoker du carbone à long terme dans le sol de façon sécuritaire et peu coûteuse. Mais ces solutions d’avenir, on n’en parle pas au Québécois!

Comme si ce n’est pas assez de nous appauvrir de la sorte, la machine enfonce encore plus le clou dans le cercueil des Québécois en voulant couper un contrat qui fait vivre des centaines de familles d’ici avec l’idée lumineuse de faire produire les pylônes à l’étranger. La raison évoquée : Économie. Économie mal placée, oui! Et pour le contrat d’achat d’électricité à 12 sous du KW, était-ce pour une raison d’économie aussi?

Chez Hydro-Québec, il y a des loups dans la bergerie et des renards dans le poulailler, selon si nous voulons comme Québécois se faire manger la laine sur le dos ou bien se faire plumer comme des poulets. Dans les deux cas, on est dans une fâcheuse position. Réagissons!

C’est à croire qu’Hydro-Québec n’a d’intelligent que ses contestés compteurs!

Serge Fortier

Consultant en environnement

Ste-Marie de Blandford

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Courrier du Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s