Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Une facture d’aires communes qui a augmenté de 53%

29 janvier 2015 – Source : Journal Brossard Éclair

Depuis l’installation d’un compteur intelligent par Hydro-Québec

BROSSARD – La présidente du Syndicat de copropriété du 8120, rue de Londres, Monique St-Jean, soutient avoir vu la facture des aires communes de son immeuble de huit condos augmenter de 53% depuis l’installation d’un compteur intelligent par Hydro-Québec.

Selon la Brossardoise, la facture annuelle est passée de 900$, du 17 août 2012 au 12 août 2013, à près de 1400$ pour la même période, un an plus tard. Elle croit que l’augmentation est attribuable à la pose d’un compteur intelligent par la société d’État, en août 2013.

«J’ai un des plus grands condos dans le domaine et ça me coûte à peu près le même prix que le prix de nos aires communes, soit 903$, soutient la résidente. Dans mon condo, j’utilise principalement une laveuse, une sécheuse, un poêle, un réfrigérateur et les douches. Ça n’a pas de bon sens que ça coûte aussi cher pour les aires communes!»

Pas de changements dans la consommation

Mme St-Jean explique que le compte d’aires communes de l’immeuble comprend l’utilisation d’une quarantaine de lumières extérieures et intérieures – qu’elle a récemment fait remplacer par des diodes électroluminescentes (DEL), qui consomment peu d’énergie – et de sept calorifères, dont la température durant l’hiver est maintenue à environ 16°C.

«Nous n’avons rien changé à nos habitudes de consommation durant les deux périodes comparées, soutient la présidente. Et plusieurs copropriétaires nous ont confirmé que leur facture individuelle avait présenté une légère augmentation, contrairement à celle de nos aires communes.»

En plus, elle affirme avoir discuté avec le président d’un autre immeuble de huit condos, identique à celui du 8120, rue de Londres, et dont la facture annuelle aurait varié de seulement 19% pour la même période, passant de 820 à 980$.

L’hiver dernier très froid en cause, selon Hydro

Selon la porte-parole de la société d’État, Nathalie Vachon, plusieurs facteurs peuvent de prime abord expliquer la hausse de la facture d’aires communes, qui est répartie mensuellement sur une année.

«L’hiver 2013-2014 a été particulièrement froid; ç’a été un record depuis les 10 dernières années. Il y a une majorité de gens qui payaient moins que la consommation réelle, a expliqué la porte-parole au Brossard Éclair, le 22 janvier. Au moment de la révision, qui se fait généralement de juin à octobre, Hydro a dit à une vaste majorité de clients qu’il y avait un solde d’un certain montant qui était dû, et les gens avaient alors le choix de le payer en totalité ou de le répartir sur les versements de l’année suivante.»

Hydro-Québec indique que depuis le déploiement des compteurs intelligents, en 2012, elle n’aurait reçu qu’une centaine de plaintes associées à des hausses de frais d’électricité. «Jusqu’à maintenant, on n’a pas eu de cas où le compteur lisait mal la consommation du client», soutient Mme Vachon.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal Brossard Éclair

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s