Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Compteurs intelligents : une conférence… et une pétition (Victoriaville)

15 décembre 2014 – Source : Journal La Nouvelle Union

VICTORIAVILLE. Le lundi 22 décembre, à 19 heures, à la salle de l’Académie de danse de Victoriaville, une conférence sera offerte sur les compteurs intelligents qu’est en train d’installer Hydro-Québec sur le territoire de Victoriaville et sa région.

C’est aussi ce soir-là que les personnes qui le désirent pourront signer une pétition réclamant aux municipalités et à la MRC d’Arthabaska d’adopter une résolution visant à demander à Hydro-Québec de cesser immédiatement l’installation de ces compteurs de nouvelle génération sur son territoire.

Les pétitionnaires demandent également au gouvernement du Québec d’exiger d’Hydro qu’elle remplace tout compteur émetteur de radiofréquences de première et de deuxième génération par un compteur électromécanique, et ce, sans frais.

Enfin, la pétition réclame que soit fabriqué au Québec un compteur électromécanique de nouvelle génération sans émission de radiofréquence, «s’il est vrai», précise-t-on, que le modèle actuel n’est plus fabriqué.

Les requêtes sont précédées de plusieurs considérations. On y argue qu’Hydro-Québec mène une campagne de «désinformation», justifie ses choix en s’appuyant sur le Code 6 de Santé Canada considéré comme l’un des plus «laxistes au monde», ne tient pas compte des effets électromagnétiques cumulatifs, garde le silence sur les failles de sécurité des nouveaux compteurs et sur l’intrusion massive dans la vie privée des citoyens, ouvre la porte à l’élaboration d’une grille de tarification différenciée.

La pétition considère qu’une ville peut prendre des décisions en matière de pollution (électromagnétique ou autre) et les faire respecter. Cette considération s’appuie sur un jugement de la Cour d’appel du Québec qui, en mai dernier, reconnaissait à la Ville de Châteauguay le droit d’exproprier une antenne de télécommunication d’un quartier résidentiel.

À Victoriaville, la Ville a refusé d’intervenir dans ce dossier, interpellée par trois notaires (Josée Morin, Ariane Lapointe et Nancy Bilodeau) militant contre l’installation des compteurs intelligents.

À la suite d’articles parus dans La Nouvelle Union, certains ont demandé à voir quelle était la différence entre un compteur communicant et un non communicant, ce qui est possible sur ce site : http://refusonslescompteurs.wordpress.com/les-compteurs/compteurs/ Sur le compteur non communicant, le numéro de la plaque est précédé d’un X.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal La Nouvelle Union

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s