Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Maison et garderie flambent : Une famille se retrouve à la rue et sept autres sans garderie pour leurs enfants

5 décembre 2014 – Source : Journal de Québec

Une famille de Saguenay se retrouve à la rue, à quelques jours de Noël. Leur résidence, qui est également une garderie en milieu familial, est une perte totale à la suite d’un incendie qui s’est déclarée dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les flammes ont pris naissance à l’extérieur de la résidence vers 2 h 20, vendredi matin. En quelques secondes, les deux parents et les deux jeunes enfants ont été évacués.

«Nous sommes heureux quand même, tout le monde est sain et sauf. Le reste c’est du matériel. C’est plate, mais nous devons voir les bons côtés», souligne le père, Sébastien Dufour.

Le bungalow est une perte totale. Les dommages sont évalués à près de 300 000 $.

«Il n’y a absolument rien de récupérable, heureusement que nous avons des assurances.»

GARDERIE

Sept autres familles se retrouvent également dans l’embarras puisqu’une garderie en milieu familial se retrouvait dans la résidence de la rue Diamant.

Une connaissance des propriétaires a proposé à la famille d’utiliser sa résidence. «Un bon samaritain nous a offert sa maison pour quatre ou cinq mois pendant qu’il est en République dominicaine. Elle est meublée et dispose de trois chambres. On va regarder avec le bureau coordonnateur pour voir la possibilité d’installer également la garderie dans cette résidence en attendant la reconstruction», conclut M. Dufour.

Les familles touchées doivent donc trouver un plan B jusqu’à ce que les propriétaires soient en mesure de relocaliser leur garderie.

ENQUÊTE

Les propriétaires croient que leur nouveau compteur intelligent pourrait être à l’origine de l’incendie.

«Ce n’est pas compliqué, à l’endroit où l’incendie a pris naissance, il y avait mes poubelles et mon nouveau compteur intelligent», explique Sébastien Dufour.

Les enquêteurs ne seront cependant pas en mesure de révéler l’origine de l’incendie avant la semaine prochaine.

«Certains éléments n’ont pas encore été analysés à cause de la présence d’eau dans le sous-sol, précise Jean-Philippe Thibeault, inspecteur et enquêteur au service incendie. L’hypothèse qui attire notre attention est la présence de cendres chaudes.»

Il s’agit effectivement d’une des thèses confirmées par le propriétaire.

«J’ai transvidé les cendres de mon poêle à bois dans un sceau et je l’ai laissé dans la neige pendant 36 heures avant de les jeter dans ma poubelle. Je croyais que c’était suffisant, mais semblerait qu’il faut attendre entre 7 et 14 jours pour être certain qu’il n’y ait plus aucun risque».

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal de Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s