Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Les compteurs intelligents suscitent des questionnements

21 novembre 2014 – Source : site du Journal Le Peuple
et 26 novembre 2014 – Source : Journal Le Peuple

Au-delà de 70 personnes ont assisté à une séance d’information organisée, le 18 novembre dernier, par le groupe «Lévis refuse les compteurs intelligents».

Jocelyne Breton, fondatrice de «Lévis refuse les compteurs intelligents», et Luc Forbeau, visaient essentiellement à informer la population de l’existence d’études et de recherches menées par divers spécialistes qui émettent des réserves quant à l’installation de tels compteurs, concernant notamment la facturation, la santé, les risques d’incendies, la protection de la vie privée et les droits et libertés des individus.

Selon eux, Hydro-Québec ne livre pas toute l’information pertinente aux citoyens, en plus de limiter leurs choix à deux options possibles pour remplacer leurs compteurs actuels.

Les deux animateurs ont présenté une synthèse des nombreuses études qu’ils ont consultées au cours des derniers mois, études qui devraient, d’après eux, motiver Hydro-Québec à arrêter l’opération de déploiement en cours.

Si plusieurs présentes se sont déclarées défavorables à l’installation de compteurs intelligents à la suite d’expériences vécues ou de lectures de documents, d’autres ont tenu à rappeler l’importance de ne pas avoir un discours trop alarmiste de nature à apeurer la population.

En complément d’information, Louise Martin qui souffre d’électrosensibilité, une maladie non reconnue au Québec, est venue témoigner des conditions qui l’ont menée à cette maladie et des symptômes qui l’affectent au quotidien.

Les deux porte-parole ont insisté sur l’importance de faire circuler l’information auprès de leur entourage. Enfin, ils ont proposé aux personnes en défaveur de l’installation de tels compteurs de signer une pétition et de transmettre une lettre à Hydro-Québec, à la Régie de l’énergie et à leur député en guise protestation.

Les quelque 60 groupes de refus actuellement en place au Québec exigent un moratoire de la part d’Hydro-Québec afin que des études puissent être réalisées au regard des impacts de cette nouvelle technologie.

L’installation des compteurs intelligents a déjà débuté à Lévis.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Journal Le Peuple
> Lire également la nouvelle en ligne dans le journal du Journal Le Peuple, édition du 26 novembre 2014, page 38

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s