Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Séance d’information d’Hydro-Québec : Les opposants de Lévis Refuse ont sondé les visiteurs

30 octobre 2014 – Source : Le Peuple Lévis

Les représentants du groupe d’opposition Lévis Refuse les compteurs intelligents d’Hydro-Québec, présents à la séance d’information du 23 octobre, ont sondé les citoyens venus s’informer sur déploiement des compteurs de nouvelle génération de la Société d’État. Selon leur sondage non-scientifique, 75 % des citoyens n’auraient pas été convaincus par les arguments d’Hydro-Québec.

Les représentants des opposants sont demeurés hors de la salle du conseil tout au long de la séance d’information. Ils ont remis des documents contredisant plusieurs affirmations d’Hydro-Québec au sujet des compteurs intelligents, aux citoyens à la sortie.

Jocelyne Breton, l’instigatrice du mouvement Lévis Refuse, était accompagnée de Luc Forbeaux de Stoneham Refuse, venu lui porter main-forte. Ce dernier a indiqué à la presse que son groupe a obtenu l’appui de la municipalité de Stoneham.

«Stoneham a été la première municipalité de la région de Québec, a souligné M. Forbeaux, à voter une résolution pour demander un moratoire contre l’installation des compteurs et avoir le droit à la gratuité.»

Il estime que les citoyens qui refusent l’installation d’un compteur de nouvelle génération ne devraient avoir rien à payer même si la Régie de l’énergie a réduit les coûts de l’option de retrait. M. Forbeaux a en outre indiqué qu’au Québec, 112 municipalités se sont opposées par résolution à l’installation de ce type de compteurs sur le territoire.

Alors qu’Hydro-Québec affirme que ses nouveaux compteurs sont sans danger pour la santé humaine, les groupes d’opposition ont dressé une petite liste de ce «qu’Hydro-Québec ne vous dit pas».

Contrairement au porte-parole de la Société d’État, Patrice Lavoie, les opposants affirment, entre autres, que «l’exposition aux ondes est cumulative». C’est-à-dire que les ondes émises par les autres appareils de la maison s’ajouteraient à celles du compteur.

Compte-rendu en ligne

Les gens de Lévis Refuse rapportent, dans le compte-rendu publié sur le site de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE), avoir interrogé les visiteurs à leur sortie de la séance d’information, dont ils évaluent le nombre à près de 125.

On a demandé aux visiteurs s’ils étaient satisfaits des informations qu’ils venaient de recevoir des représentants d’Hydro-Québec. Selon leurs données, environ 60 % d’entre eux ont répondu non, alors que 20 % se sont dits tout mélangés et 20 % des autres ont indiqué s’être laissé convaincre. Les opposants estiment à 75 % les répondants qui n’ont pas été vraiment convaincus par les explications d’Hydro-Québec.

Lévis Refuse espère toujours obtenir que la Ville de Lévis l’autorise à tenir une séance d’information avec des spécialistes d’avis contraires à Hydro-Québec.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site du Peuple Lévis

Publicités

Une réponse à “Séance d’information d’Hydro-Québec : Les opposants de Lévis Refuse ont sondé les visiteurs

  1. Lévis Refuse les compteurs intelligents 31 octobre 2014 à 21:04

    Une petite précision, concernant l’affirmation suivante dans l’excellent
    article de M. Pierre Duquet :

    « Contrairement au porte-parole de la Société d’État, Patrice Lavoie, les
    opposants affirment, entre autres, que «l’exposition aux ondes est
    cumulative». C’est-à-dire que les ondes émises par les autres appareils
    de la maison s’ajouteraient à celles du compteur. »

    Nous tenons à préciser que lorsque l’on parle des effets cumulatifs des
    ondes, cela signifie également que ces effets sont cumulatifs dans les
    dégâts qu’ils peuvent causer au corps humain, ils ne s’éliminent pas
    d’une exposition à l’autre, et le corps fini par réagir comme s’il
    développait une allergie aux émissions électromagnétiques. C’est de
    cette manière que se développe l’électrosensibilité qui rend l’humain
    intolérant de façon permanente à toute émission électromagnétique par la
    suite. Une personne atteinte sévèrement ne peut même plus vivre près
    d’un téléphone cellulaire sans éprouver de graves malaises entravant
    ainsi ses déplacements et ses activités quotidiennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s