Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Compte rendu de la journée « portes ouvertes » d’Hydro-Québec à Lévis le 23 octobre 2014

Note : Lévis Refuse tiendra une soirée d’information le 18 novembre prochain à 19h00. Soyez des nôtres gens de Lévis! L’activité se tiendra à la salle du Centre civique de Saint-Jean-Chrysostome (959 rue de l’Hôtel-de-Ville, Lévis)

Compte rendu de la journée « portes ouvertes » d’Hydro-Québec
À la salle du conseil de la Ville de Lévis, le 23 octobre 2014

Premièrement, faut dire que la principale instigatrice du mouvement Lévis Refuse les compteurs intelligents n’est jamais entrée dans la salle où se tenait la rencontre avec les « communicateurs » d’Hydro-Québec. Puisque c’était une journée « portes ouvertes », nous avons préféré s’installer dans le couloir tout juste en face des deux « portes ouvertes », à la vue et à portée de voix de tous les représentants d’Hydro-Québec qui étaient dans la salle. La ville avait placé là 2 chaises et une table basse, et nous avons carrément réquisitionné cet espace.

Les représentants de Lévis Refuse
Pour l’occasion, l’instigatrice du mouvement Lévis Refuse les compteurs intelligents, Jocelyne Breton, a demandé à M. Luc Forbeaux, de Stoneham Refuse, de venir prêter main-forte, et nous devons lui dire ici un très très gros merci… Il était carrément en feu, et il a été une grande source d’inspiration pour tout le monde. Il a vraiment fait un travail remarquable. Une invitation avait aussi été lancée sur notre page Facebook pour attirer des sympathisants. Plusieurs personnes ont répondu à notre appel ; elles sont venues renforcer notre représentation, et nous encourager. Elles ont ainsi participé à l’essaimage notre message et nous les en remercions vivement.

Les outils de communication
Avec le soutien de notre équipe, nous avions préparé au préalable 2 tracts.

  • Le premier, écrit style « journal » sur deux colonnes, consistait à indiquer les caractéristiques des compteurs avec les informations qu’Hydro-Québec ne mentionne pas. Ce document visait aussi à faciliter les choix selon les circonstances particulières de chacun et à diffuser les adresses des différents sites Internet pour obtenir un complément d’information.
  • Le second tract était inspiré du document « ce qu’Hydro-Québec ne dit pas » que l’on retrouve sur le site « Refusons les compteurs! ». Comme il présente un aspect plus scientifique sur le détail des émissions et des effets néfastes des CI, je l’ai légèrement « vulgarisé » en retirant quelques portions de textes dont la compréhension était un peu plus ardue, et en ajoutant quelques détails qui m’apparaissaient importants à soulever. Ce document visait donc à démolir la présentation d’Hydro-Québec sur la façon dont ils manipulent les valeurs pour persuader la population que leur CI n’est pas dangereux pour la santé et l’environnement.

L’organisation et la stratégie
La stratégie numéro 1, consistait à laisser entrer les gens dans la salle et de les cueillir à la sortie en leur demandant s’ils étaient satisfaits des informations qu’ils venaient de recevoir des « communicateurs » d’Hydro-Québec. Selon nos constatations, il y a environ 60 % des gens qui ont répondu non à la question, 20 % qui étaient tout mélangés et 20% qui s’étaient laissé convaincre. Nous nous sommes alors identifiés et nous leur avons demandé s’ils voulaient savoir pourquoi nous on est contre. À part quelques rares exceptions, les visiteurs étaient assez intéressés à ce qu’on avait à leur dire. Nous avons tout d’abord insisté sur le fait que les « communicateurs » d’Hydro-Québec ne sont pas des scientifiques et qu’ils sont payés pour diffuser un message prémâché sur l’innocuité des compteurs intelligents.

En parallèle, nous leur avons dit que nous, on était des bénévoles qui avions fait des recherches et trouvé des sources de renseignements fiables, non commanditées par l’industrie. Nous leur avons parlé de la position des spécialistes et des chercheurs indépendants qui donnaient un tout autre son de cloche sur les dangers potentiels de la technologie. Dès lors, on a capté leur attention, et on les a informés des risques potentiels tout en insistant sur le fait qu’en cas de doute, ils seraient mieux d’orienter leurs choix vers des valeurs sûres en fonction de leur situation personnelle. On les a aussi avisés que très bientôt nous organiserons une rencontre d’information, mais cette fois, il y aura de vrais spécialistes pour les informer. Nous avons aussi insisté sur les demandes que nous avons faites à la ville pour une résolution afin de demander un moratoire gouvernemental pour stopper le déploiement des CI, et pour qu’elle nous fournisse la salle afin de nous permettre de faire notre propre rencontre d’information.

La stratégie numéro 2 a été initiée et exécutée magistralement par notre « agent d’observation » qui travaille depuis le début du mouvement complètement dans l’ombre. Il est entré incognito dans la salle d’Hydro-Québec et a posé toutes sortes de questions à plusieurs intervenants, récolté un paquet de bobards qui ne tenaient pas debout, qu’il s’est employé à déconstruire systématiquement, mais assez finement pour leur laisser croire qu’il était juste un citoyen qui avait surfé sur le net, posé quelques questions à gauche et à droite à ses voisins, à des électriciens et à quelques professionnels concernés par la question. Ce petit jeu a duré environ 25 minutes, et dès qu’il contredisait ou insistait sur un point, d’autres « communicateurs » d’Hydro-Québec s’amenaient en renfort. À un moment, il s’est fait dire que le déploiement allait très bien dans la région, qu’il n’y avait presque pas de résistance… à part Lévis Refuse les compteurs intelligents qui, selon leur dire, est la résistance la plus hyperactive constatée en ce moment et à laquelle ils doivent se mesurer… Cela nous a bien fait rire, quand on sait toute la mobilisation citoyenne soulevée par la CQLPE de Jean Hudon, Refusons les compteurs et Mme Poisson, l’AQLPA, toutes les entités « Ville Refuse » de la province et tous les efforts individuels qui ont été faits partout au Québec pour contester les manœuvres d’Hydro-Québec et de la Régie de l’énergie, depuis 2012.

Notre « agent observateur » leur a fait savoir que la résistance était beaucoup plus forte que ce qu’ils pouvaient soupçonner. Il a confirmé son accord avec la position du mouvement Lévis Refuse les compteurs intelligents et leur a fait entendre que nous n’étions pas là pour faire du brasse-camarade. Ils nous ont accusés publiquement de faire de la désinformation. Notre « agent d’observation » leur a alors rétorqué que eux défendaient leur point de vue et que nous on faisait pareil pour défendre le nôtre.

Tout le long de la séance de « désinformation » d’Hydro-Québec, Patrice Lavoie se tenait en retrait, et lorsqu’il voyait un peu d’animation il étirait le cou pour mieux observer. Toutes les 5 ou 10 minutes, des communicateurs venaient à la porte pour écouter un peu notre discours et ils retournaient à l’intérieur de la salle. À un moment donné, vers 18 h 30 – 19 h, Patrice Lavoie est parti. Mme Breton l’a salué au passage et, curieusement, il a fait comme s’il ne l’avait pas vue…. Il s’est probablement rendu compte que sa manœuvre n’avait pas fonctionné du tout comme il l’aurait souhaité, et nous pensons qu’il était en beau « Sacrament »!!! Dès son départ, 2 de ses acolytes sont venus nous demander s’ils pouvaient avoir une copie de nos tracts… Nous leur avons dit que ce document était d’ordre public et que c’était un plaisir de le leur remettre.

Petit fait cocasse
Vers 19 heures, deux policiers de la Ville de Lévis se sont pointés sur les lieux et se sont postés entre nous et la porte de la salle « portes ouvertes »… Nous les avons accueillis avec chaleur et là, « une communicatrice » d’Hydro-Québec est sortie et s’est adressée à l’un d’eux pour lui demander s’ils étaient là pour la rencontre. Il lui a répondu non merci, car Hydro-Québec avait déjà changé son compteur sans l’avertir, et qu’il savait à quoi s’en tenir!!! Ils étaient là à cause des mesures de prudence prises par toutes les villes suite au dernier attentat à Ottawa. Luc Forbeaux, de Stoneham Refuse, a alors sauté sur l’occasion pour jaser avec l’autre policier et lui expliquer un peu la situation… Nous avons tous trouvé ça très drôle… Ce cher Luc n’en manque pas une! Tout s’est déroulé avec le sourire… du moins de notre côté de la « porte ouverte ». ;)

Le bilan de cette rencontre
Hydro-Québec ment au monde comme des arracheurs de dents, et en plus ils se mélangent dans leurs menteries. Ils traitent leur clientèle en les infantilisant avec une condescendance à faire vomir.

Ce qui est le plus important, c’est qu’en général, les Lévisiens qui se sont présentés là (environ 100 à 125 personnes tout au plus) dans leur grande majorité (estimé à 75 %) ont refusé de se laisser emplir!

Donc, nous dirions que c’est un très grand succès…. POUR NOUS, d’autant qu’on s’attendait à ce qu’il n’y ait à peu près personne au rendez-vous!

Finalement, c’est peut-être le cas… 125 personnes sur 145 000 résidents…. finalement, c’est à peu près personne!!! Mais ces 125 personnes sont des abeilles qui vont répandre des messages… et sur ce point, je dirais que Lévis Refuse les compteurs intelligents en sort gagnant.

Rencontres médiatiques et suites à donner
À ce sujet, disons seulement que notre action a attiré l’attention des médias qui se sont présentés et que nos entrevues ont fait l’objet de quelques articles.

D’autre part, nous déployons les démarches logistiques en vue d’organiser une rencontre d’information avec les citoyens de Lévis. Cette rencontre vise à informer la population de tout ce qu’Hydro-Québec ne dit pas, de l’importance des enjeux en présence et des actions concrètes à poser pour se protéger au mieux des effets néfastes de cette nouvelle génération de compteurs.

Édit :

Lévis Refuse tiendra une soirée d’information le 18 novembre prochain à 19h00. Soyez des nôtres gens de Lévis! L’activité se tiendra à la salle du Centre civique de Saint-Jean-Chrysostome (959 rue de l’Hôtel-de-Ville, Lévis)

Voilà… si vous avez eu le courage de tout lire ça, vous savez à peu près tout, c’est comme si vous aviez été là!

Merci encore de votre soutien, il est très précieux à nos yeux.

L’équipe de Lévis Refuse les compteurs intelligents

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s