Lévis Refuse

Lévis Refuse les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Des ajustements pour un compteur intelligent qui faisait des siennes

24 octobre 2014 – Source : Laurier Le Journal

En juillet dernier, Laurier Le Journal exposait la situation d’un résidant de Mont-Saint-Hilaire chez qui le compteur intelligent installé par Hydro-Québec interférait avec une lumière activée par le mouvement.

La lumière, dont le capteur est situé à quelques mètres au-dessus du compteur de nouvelle génération, ne s’allumait plus en fonction du mouvement, mais en tout temps chez André Chapleau. Pour régler la situation, M. Chapleau avait dû recouvrir le capteur du compteur de papier aluminium.

Contacté par Laurier Le Journal, Patrice Lavoie, conseiller aux affaires publiques et médias pour Hydro-Québec, avait expliqué que les compteurs intelligents sont conçus afin de ne pas interférer avec les appareils récents. Il avait toutefois fait état de «quelques plaintes» à ce sujet.

À la fin du mois d’août, André Chapleau a reçu un appel de la part d’Hydro-Québec pour l’aviser qu’on travaillait à trouver une solution. Deux semaines plus tard, M. Chapleau a pu remiser son papier aluminium, sa lumière fonctionnant de nouveau normalement. Chez Hydro-Québec, on nous explique qu’on a «ajusté à distance des paramètres d’opération du réseau», ce qui a mis fin à l’interférence. On n’a pas pu nous donner d’explications plus précises sur les changements apportés.

Quelques hypothèses

«Il s’agissait d’une interférence électromagnétique», avance Claude Lemelin, un ingénieur électrique contacté par le journal afin de mieux saisir la situation. Ce dernier a accepté de proposer quelques hypothèses, qui demeurent des suppositions puisqu’il n’a pu vérifier l’environnement électromagnétique. «Le détecteur de mouvement de la lumière n’était probablement pas conçu pour ne pas être dérangé par les ondes comme celles émises par le compteur intelligent, explique-t-il. Il est aussi possible que plusieurs appareils aient fait de l’interférence en même temps, et que le compteur ait été la goutte qui a fait déborder le vase.»

Lemelin avance également qu’Hydro-Québec a pu simplement «diminuer la puissance d’onde d’émission» à un niveau assez bas pour que l’interférence cesse. «Il se peut aussi que le temps d’émission ait été réduit. Plutôt que d’émettre en pointe pendant un certain nombre de millisecondes, le compteur pourrait émettre par petits coups. La puissance d’émission serait donc moins grande à un moment précis, et l’interférence serait moindre», donne-t-il comme autre explication possible.

Hydro-Québec répète que la situation vécue par André Chapleau est un cas d’exception.

> Lire la nouvelle en ligne sur le site Laurier Le Journal

** Pensez à aller voir les commentaires et témoignages juste en-dessous la nouvelle dans la page du Journal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s